3 citoyens blessés dans une explosion à Si Mustapha

Partager

Alors qu’un attentat à l’exlosif a blessé grièvement un citoyen hier matin à Si-Mustapha, trois bombes artisanales ont été successivement désamorcées, toujours à l’est de Boumerdès, l’une au village sus-mentionné et deux autres dans la contrée de Dellys. Une forte explosion s’est produite, ce mardi peu avant 8h, aux alentours de Si-Mustapha, plus précisément à proximité du lieudit Paternau. Dissimulé aux abords d’un tronçon de la RN 12, presque à mi-chemin entre Thénia et l’ex-Felix-Faure, où se côtoient un barrage de gendarmes et une station de Sonelgaz, l’engin explosif, actionné à distance, a blessé un citoyen roulant à cet instant précis, à bord d’un camion. Le véhicule en question a été fortement endommagé, par le souffle de la bombe. Dans la même circonstance, les vitres de deux autres voitures légères, de passage, volèrent en éclats. Deux blessés ont été alors dénombré là aussi.

Pris de panique d’autres automobilistes, roulant dans les deux sens, ont rebroussé chemin. Un énorme embouteillage s’est créé, là, durant plusieurs heures. L’inquiétude a gagné particulièrement les habitants d’une ferme voisine jouxtant un site de chalets des sinistrés et autres cas sociaux. Le blessé, évacué vers le pavillon des urgences d’un hôpital de la périphérie, devait être opéré, hier en milieu de journée, a-t-on indiqué.

Intervenant sur renseignement précis les services locaux de sécurité ont découvert presque au même endroit, un autre engin meurtrier dont ils ont interrompu le fonctionnement, quelques heures plus tard. Plus loins vers l’est, dans la circonscription de Dellys, toujours dans la matinée d’hier, deux autres attentats à l’explosif ont été déjoués inextrémis. A l’entrée de la nouvelle ville de Dellys, non loin du local commercial d’un particulier, les forces locales de sécurité ont, vers 9h, désamorcé une bombe de fabrication artisanale. Au même moment, une autre patrouille militaire, intervenant suite à un appel pressant de citoyens a découvert un engin de même type, non loin du douar avoisiant de Brarat. Une fois qu’ils eurent tracé, là aussi, un cordon de sécurité, les artificiers de l’ANP ont fait méthodiquement exploser ladite bombe. Deux jours auparavant des engins meurtriers de même type ont été désamorcés dans les localités de Zemmouri et à la sortie ouest de Khemis El Khechna.

Salim Haddou

Partager