Commémoration de l’assassinat de Rabah Stambouli

Partager

Dix années se sont déjà écoulées depuis l’assassinat du professeur Rabah Stambouli, le 23 août 1995, à la cité 5-Juillet dans la ville de Tizi Ouzou. Jeudi dernier, pour que nul n’oublie, l’Association nationale des victimes du terrorisme a concocté un programme d’activités pour la circonstance.Dans la matinée, des dizaines de personnes, des amis et des membres de la famille du défunt, se sont recueillis dans le souvenir sur la tombe du professeur, au cimetière de M’Douha, déposant deux gerbes de fleurs. Dans l’après-midi, une rencontre a été organisés au lycée Stambouli, toujours dans la ville de Tizi Ouzou. Les présents ont essayé, chacun à sa manière, de raconter le professeur. Toutes les interventions convergent à dire que le professeur Stambouli était un homme humble, instruit et intellectuel par dessus tout.Il était un grand pédagogue qui avait maintes fois dénoncé l’école algérienne “sinistrée” comme il a également demandé un véritable débat de société en Algérie. Enfin, la commémoration s’est clôturée dans une atmosphère conviviales en présence de la présidente de l’Association nationale des victimes de terrorismes, Mme Flici.

A. H.

Partager