Béjaïa Elle est chargée de réaliser 3 tunnels sur la RN43 / L’entreprise turque OZGÜN arrête les travaux et remercie des employés

Partager

La décision concerne par ailleurs le licenciement de 68 employés, soit un taux de 20% de la main d’œuvre entre Turques et Algériens, dans la même journée. Et cela pourrait prendre de l’ampleur après la fête de l’Aïd, où le personnel sera réduit pour ne garder qu’une centaine d’employeurs par rapport aux 200 recrutés au début des travaux, menace l’entrepreneur turc.

L’entreprise turque OZGÜN, chargée du grand projet de réalisation de trois tunnels entre Bgayet et Jijel a décidé en date du 1er septembre, d’arrêter les travaux, en raison de problèmes financiers. En effet, selon le responsable de l’entreprise, que nous avons contacté à son bureau, à la base- vie, implantée dans la commune de Melbou, cette situation est la conséquence du non payement, par le maitre de l’ouvrage des travaux déjà réalisés. “Nous avons supporté de travailler dans ces conditions pendant cinq mois, mais rien ne semble évoluer. Face à cette situation, nous avons saisi les responsables par une lettre annonçant l’arrêt des travaux, mais sans réponse. Aujourd’hui, il est temps de réclamer notre droit’’, explique notre interlocuteur. La décision concerne par ailleurs le licenciement de 68 employés, soit un taux de 20% de la main d’œuvre entre Turques et Algériens, dans la même journée. Et cela pourrait prendre de l’ampleur après la fête de l’Aïd, où le personnel sera réduit pour ne garder qu’une centaine d’employeurs par rapport aux 200 recrutés au début des travaux, menace l’entrepreneur turc. Selon notre source, les travaux ne reprendront qu’une fois l’argent transféré. Une situation qui va désormais compliquer l’avancement de ce projet d’aménagement de la RN 43 reliant Bgayet à Jijel, et qui, pour rappel, porte sur la modernisation de la voie le long de la corniche sur une distance de plus de 11 km. Il est prévu aussi la mise en place d’un ouvrage d’art sur 102 mètres linéaires, ainsi que la réalisation de trois tunnels sur une distance estimée à 1355 mètres linéaires, dont le premier est presque finalisé. Le responsable turc dit se rendre compte de ce retard qui sera enregistré dans un futur proche, mais cela s’avère l’ultime moyen, ajoute-t-il. A notre question sur la réaction des travailleurs, ce dernier déclare avoir été clair avec tout le monde et affirme que la décision a été prise en collaboration avec les représentants des travailleurs avec des modalités qui seront fixées dans un accord collectif qui sera signé conjointement. On assure que les travailleurs rejoindront leurs postes une fois le problème réglé définitivement.

Mounir Outemzabt.

Partager