Le ministre de la Santé et le DG du Saidal s’expliquent

Partager

Le ministre de la Santé de la Population et de la Réforme hospitalière, M. Djamel Ould Abbés a démenti formellement « toutes les informations faisant état de décès de personnes ayant consommé le médicament anti-grippal Rhumafed en comprimé ». S’exprimant hier, lors d’une conférence de presse, tenue à Alger.

M. Djamel Ould Abbés dira que « le Groupe Saidal compte déposer une plainte contre des personnes, dont il n’a pas divulgué leurs noms ». « ces derniers veulent déstabiliser l’Etat algérien, à travers le secteur de la santé qui est un secteur sensible», a expliqué le ministre qui ajoute qu’il sait qui est derrière « ces rumeurs et qu’ils se prononcera sur ce sujet prochainement ».

Le premier responsable de la santé a affirmé que son département soutient fermement les travaux du Groupe Saidal.

Le ministre de tutelle a fait savoir dans ce sens, que le Groupe Saidal a bénéficié d’une enveloppe financière estimée à 17 milliards de dinars. Selon lui, cette enveloppe financière pourra être revue à la hausse étant donné que le Groupe SAIDAL vise à augmenter la production locale, qui est l’un des objectifs tracé par le ministère de tutelle. Pour sa part, le directeur général du Groupe Saidal, M. Derguaoui Boumediene a déclaré qu’il compte porter cette affaire devant les juridictions compétentes, contre les graves accusations sans fondement au sujet du danger qui peut résulter suite à la consommation de ce médicament antigrippal Rhumafed. Le DG du Saidal déposera aussi une plainte contre ce qui l’a appelé une campagne et une tentative de « déstabilisation » menée par des « groupes d’intérêt » contre lui et contre un de ses produits « phares », en l’occurrence le Rhumafed.

Celui-ci a expliqué que « l’anomalie ne concerne que 500 boites sur le lot n° 1/14 (10.000 boites) du produit Rhumafed et porte sur l’utilisation d’une feuille d’aluminium sur laquelle est imprimé Cardital au lieu de Rhumafed, autrement dit, tous les autres composants du produit, à savoir l’étui, la vignette, la notice, le comprimé et son principe actif, concernent bien le produit Rhumafed».

Le DG du Saidal a également indiqué que « le patient ayant acheté Rhumafed a bien consommé du Rhumafed et non un autre produit ». « L’anomalie constatée ne porte donc aucun danger sur la santé du patient », rassure la même source.

Il par ailleurs noté que son Groupe a procédé au rappel du lot qui avait été livré en totalité au seul Centre de distribution de Batna et informé les autorités compétentes (MSPRH), conformément à la réglementation pharmaceutique algérienne en vigueur.

Lemya Ouchenir

Partager