Les associations privées de subventions financières

Partager

Rien ne va plus à l’APC d’Oued Ghir qui traverse depuis quelques mois, une crise qui a dégénéré à un blocage des délibérations au grand dam des citoyens de cette municipalité sise à la périphérie de la ville de Béjaïa.

Parmi les otages de cette situation de blocage, trois associations sportives, en l’occurrence le CR Mellala, l’ASOG et le club de la pétanque d’Ibourassen, ainsi que l’association des scouts musulmans. En effet, ces associations se voient privées de leurs subventions financières au titre de l’exercice 2010/2011, puisque l’Assemblée populaire n’a pas pu délibérer pour leur octroyer ces subventions. Pour cause, cinq élus de l’opposition majoritaire, issus de listes RCD, FFS et indépendantes, sur les neuf qui composent ladite Assemblée, ont décidé de bloquer les délibérations au sein de cette APC suite à un conflit qui les oppose au maire Mohedeb Nacer, soutenu par deux élus FLN et un autre d’une liste RND. Ces associations viennent de saisir par correspondance le chef-daïra de Béjaïa, sollicitant son intervention pour débloquer  » cette situation qui aura un effet négatif sur le devenir des jeunes de la commune, étant donné un nombre important d’athlètes sera privé d’activité sportive et culturelle « , déplorent les rédacteurs de ce document.

Pour M. Belhamedi Madjid, président du CRM, le club phare de Mellala,  » l’Assemblée n’a pas mesuré cet acte « .  » Sans ces subventions, la saison prochaine est compromise. Nous risquons de na pas entamer nos activités « , a-t-il regretté. La déception de ce dernier est grande d’autant plus que l’association sportive (CRM) qu’il préside prend soin de quelques 500 athlètes issus de différentes disciplines. En outre, ajoute B. Madjid, le non octroi de cette subvention, censée être versée au mois de juin,  » a privé les jeunes du camping  » que ce club organise annuellement au profit de ses athlètes.

Boualem Slimani

Partager