Accueil A la une 2020, l’année du «gaz pour tous» à Béjaïa ?

AHMED MAABED insiste sur «le suivi et le respect des délais»

2020, l’année du «gaz pour tous» à Béjaïa ?

1528

Le wali de Béjaïa, Ahmed Maabed, est visiblement décidé à en finir rapidement, avant l’hiver prochain, avec les retards flagrants enregistrés dans le raccordement des localités de la wilaya au gaz naturel et faire de l’année 2020 celle du «gaz pour tous».

Des retards qui sont d’ailleurs à l’origine de beaucoup de mouvements de protestation citoyenne. Avant-hier donc, la wali a réuni de nouveau, en l’espace d’une semaine, les entreprises engagées dans la réalisation des raccordements au gaz naturel et des directeurs de l’exécutif concernés par ces projets. Cette réunion a pour objectif, selon l’attachée de presse du wali, «de prendre en charge les besoins exprimés par nos citoyens en matière de raccordement au réseau de gaz naturel». Lors de cette rencontre, présidée par A. Maabed, l’on a procédé notamment, selon la même source, à l’examen et à l’assainissement des situations des projets de raccordement au réseau gaz inscrits au profit de diverses localités sises dans les daïras d’Adekar, Amizour, Barbacha, Béni Maouche, Chemini, Seddouk et Sidi Aïch.

«Le wali a examiné un par un et en profondeur tous les projets de raccordement au gaz lancés au niveau de ces localités. Il a donné des instructions fermes aux chefs de daïra et au directeur du secteur de l’énergie afin de suivre de manière rigoureuse sur le terrain l’avancement des travaux et d’accompagner surtout les entreprises, en œuvrant à la levée de toutes les contraintes soulevées», a souligné l’attachée de presse du wali. Par ailleurs, le premier responsable de la wilaya de Béjaïa a insisté auprès des entreprises sur le respect des délais de réalisation des projets qui leur ont été confiés. «Le wali a demandé aux responsables des entreprises en charge de réaliser ces projets de raccordement au gaz naturel de respecter les délais
impartis. Ils se sont engagés à accélérer la cadence des travaux et livrer au plus vite ces projets pour soulager nos citoyens», a affirmé notre source. Pour rappel, la semaine dernière, et sous instruction du wali Maabed, la société de distribution de l’électricité et du gaz de Béjaïa a résilié les contrats de trois entreprises privées en charge de projets de raccordement de milliers de foyers au réseau gaz à cause, précise-t-on, «du non-respect des délais de réalisation».

Par ailleurs, avec la levée des oppositions et contraintes liées au passage des gazoducs de 20 pouces (Béni Mansour Béjaïa) et de 8 pouces (Aokas Ziama Mansouria), le taux de pénétration au gaz naturel verra une nette progression dans les semaines qui viennent, a promis le wali de Béjaïa. En effet, la réhabilitation du gazoduc de 20 pouces permettra à court terme de raccorder pas moins de 25 000 foyers. À cela s’ajoute le déblocage du projet de réalisation du gazoduc de 16 pouces, qui relie Fréha (Tizi Ouzou) à Tifra (Béjaïa). Cette canalisation permettra de raccorder les communes sises à l’Ouest de la wilaya, à l’instar de Béni Ksila, Adekar, Taourit Ighil, Tifra… En somme, des communes connues pour leur hiver rigoureux et les chutes abondantes de neige. Dans un futur proche, la mise en service de ce gazoduc de 16 pouces va permettre à pas moins de 13 000 foyers d’être alimentés en gaz naturel.
B. S.