Accueil A la une Lancement imminent du chantier !

RAIL - Projet de dédoublement de la voie ferrée Béjaïa - Béni Mansour

Lancement imminent du chantier !

4925

Après un retard de plusieurs années, les travaux de dédoublement de la voie ferrée Béjaïa – Béni Mansour, sur un linéaire de 87 km, seront entamés sous peu.

C’est ce qu’a indiqué la cellule de communication de la wilaya dans un communiqué ayant sanctionné une réunion de travail présidée, jeudi dernier, par le wali de Béjaïa, tenue au siège de la wilaya, avec les différents intervenants dans ce projet structurant. «Afin de préparer le lancement des travaux de réalisation du projet de dédoublement de la voie ferrée Béjaïa – Béni Mansour sur 87 km, Monsieur le wali a présidé, ce matin (mercredi, NDLR), une séance de travail avec tous les intervenants, à savoir les responsables de l’Agence nationale d’études, de suivi et de réalisation des investissements ferroviaires (Anesrif) et les directeurs de l’exécutif de la wilaya», lit-on dans ledit communiqué. Une commission mixte chargée du suivi des travaux de ce projet et de lever les obstacles pouvant freiner le chantier a été installée à l’issue de cette réunion.

«Une commission composée des responsables des secteurs concernés a été mise sur pied lors de cette rencontre, dans le but de suivre de manière rigoureuse les travaux et lever toutes les contraintes», a affirmé la même source. Cette séance de travail a été suivie par une sortie sur le terrain au niveau de certaines parties du tracé de cette ligne ferroviaire. Lors de cette visite d’inspection, le wali de Béjaïa, souligne le même communiqué, «a insisté sur un bon suivi des travaux de ce projet structurant qui va permettre de passer d’une vitesse de 70 km/h à 160 km/h pour le transport de voyageurs et à 100 km/h pour le transport de marchandises». Pour mémoire, l’ANESRIF a remis, au mois de mai 2019, l’ODS (ordre de service) à l’entreprise algérienne Cosider, chargée de réaliser les travaux de dédoublement et de réhabilitation de la voie ferrée Béni Mansour – Béjaïa.

Malgré des oppositions au tracé au niveau notamment des daïras d’Akbou et de Tazmalt, le wali de Béjaïa a décidé de l’entame de ce chantier au niveau des parties du tracé de cette ligne ferroviaire, qui ne font pas objet d’oppositions de la part de propriétaires terriens. La commission qui vient d’être installée se chargera du règlement à l’amiable de ce problème des oppositions. Ce projet important, précise la même source, va traverser en tout une quinzaine de communes. Il s’agit des municipalités de Boudjellil, Tazmalt, Akbou, Ouzellaguen, El Flaye, Souk Oufella, Seddouk, Sidi Aïch, Sidi Ayad, Timezrit, El Kseur, Semaoun, Oued Ghir, Tala Hamza et Béjaïa. À souligner que ce projet a été inscrit en 2008 pour un montant de 106 milliards de dinars et un délai de réalisation de 60 mois. En plus de la suppression des 98 passages à niveau existants sur le tracé de la voie ferrée, ce projet prévoit également la construction de 55 ouvrages d’art, dont trois tunnels, et la rénovation des neuf gares ferroviaires se trouvant sur la ligne Béjaïa – Béni Mansour.
B. S.