Accueil A la une «Le cas des 47 tâcherons est édifiant !»

APC de Béjaïa - L’ex-vice-président chargé des finances répond au maire

«Le cas des 47 tâcherons est édifiant !»

502

Au lendemain de la conférence de presse animée par le P/APC de Béjaïa, où l’ancien vice-président de l’APC chargé des finances et de l’investissement, Allaoua Mouhoubi, a été ouvertement accusé d’être à l’origine du retard dans le paiement des entreprises ayant réalisé des travaux pour la commune, l’ancien responsable mis en cause a répondu à l’édile de la ville sur tous les maux qu’il lui impute.

M. Mouhoubi a tenu à préciser, notamment, concernant les retards dans le paiement des entreprises, que «les attributions des délégués sont limitées aux seuls documents administratifs en dehors des mandats et des ordonnancements, qui sont de sa responsabilité exclusive». Et d’ajouter que les différents rejets des situations des entreprises, auxquelles le P/APC fait référence, par le trésor public, «ne peuvent être endossés au département des finances si les pièces présentées pour justifier les dépenses ne sont pas complètes et conformes à la réglementation en vigueur, en matière de finances publiques».

L’ex vice-président souligne également dans son écrit que le chargé des finances et encore moins le département administratif concerné n’ont pas pour prérogatives de chercher des astuces afin de contourner la réglementation régissant les finances publiques. Il indique aussi que «le cas des 47 tâcherons appelés pour s’occuper du nettoyage grâce à une procédure non conforme à la réglementation est assez édifiant». Il est à souligner que les deux responsables municipaux sont tous les deux d’obédience FFS.

B Mouhoub