Accueil A la une Scandale à Tizi-Ouzou !

Des candidats privés de repas

Scandale à Tizi-Ouzou !

3840

Un groupe de parents d’élèves candidats à l’examen du BEM au niveau du centre d’examen du technicum de la nouvelle ville de Tizi Ouzou se sont rapprochés de notre rédaction pour dénoncer le fait que leurs enfants aient été privés du repas de midi durant l’examen. «Plusieurs de nos enfants n’ont pas eu droit au repas de midi, pourtant la réglementation leur offre l’opportunité de prendre leur repas à l’intérieur du centre d’examen», explique un de nos interlocuteurs.

Il ajoutera : «La seule explication à laquelle nous avons eu droit de la part du responsable du centre et qu’une liste de candidats ayant droit à la restauration a été établie. Mais quand on voulu savoir par qui et comment a été établie cette liste, personne ne nous a donné de réponse. C’est injuste de priver des candidats de la restauration alors que c’est leur plein droit. Au lieu de se concentrer sur leur examen, nos enfants ont été perturbés par cette maladresse».

Pour en savoir davantage, nous avons joint le chargé de communication de la direction de l’éducation qui nous a affirmé tout ignorer de cette affaire : «Nous n’avons rien su du problème. La réglementation est claire, les élèves candidats ont le droit d’être pris en charge pendant la durée de l’examen. Ceux qui bénéficient du droit à la demi-pension dans leurs collèges d’origine sont pris en charge par leurs établissements automatiquement.

Les élèves externes, c’est-à-dire ceux qui ne bénéficient pas de demi-pension dans leurs établissements, c’est à la direction de l’éducation qu’échoit la prise en charge des frais de leur restauration, mais au préalable la liste de ces candidats devait être transmise à la direction de l’éducation bien avant la date de l’examen. S’il y a une faille quelque part c’est qui devait faire cette liste de ces candidats qui n’a pas été établie ou qui ne l’a pas transmise à la direction s’il s’agit de candidats externes», s’interrogera notre interlocuteur sans donner de réponse à cet écart qui risque de coûter à bien des collégiens un ratage pure et simple de l’examen.

Hocine T.