Accueil Culture Tarihant rend hommage à Arezki Oultache

Boudjima

Tarihant rend hommage à Arezki Oultache

1486

Le village Tarihant s’est remémoré hier son fils. Dans une ambiance festive et marquée de reconnaissance, les jeunes ont fêté l’anniversaire du décès du grand artiste, leur aîné, Arezki Oultache. La fête était grandiose à la place du village. C’est au petit matin, pour ne pas dire la veille, que le collectif des jeunes organisateurs s’est mis en branle. Les préparatifs étaient très minutieux. Il fallait tout préparer, sur plusieurs endroits. Le programme de l’hommage est riche et varié. Mais avant tout, il fallait préparer la partie principale de l’évènement : la mise en place de la stèle dédiée à Arezki Oultache. Une œuvre artistique qui a nécessité plus d’une année de travail en plus des travaux de préparation de la placette qui allait l’accueillir. Il fallait donc commencer par ce commencement. La stèle occupe la place prévue et préparée par les jeunes de Tarihant, elle trône au centre de place du village appelée Agouni, à coté du chemin de wilaya relayant la commune de Boudjima au chef-lieu de wilaya. L’hommage au fils de Tarihant était donc grandiose. Les villageois, grands et petits, hommes et femmes étaient présents aux cotés des invités. Il y avait un grand nombre d’artistes. Le groupe était à l’œuvre dès l’aube. A l’école primaire du village a abrité une grande exposition sur le parcours de ce grand artiste qui a côtoyé les grands de l’art algérien. Il y avait des coupures de presse relatives à ses œuvres et sa vie et des articles retraçant son long et riche parcours. L’on pouvait aussi admirer des photos qui, telle une chronologie, rappelaient les grands moments vécus par Arezki Oultache, sur lesquelles apparaissaient à ses cotés des artistes avec lesquels il a travaillé : Missoum, Dahmane El harrachi et bien d’autres grands noms de la chanson chaabi kabyle et algérienne. Durant toute la journée, l’affluence dans l’école était très grande. Ainsi, après une journée pleine et chargée d’émotion et de recueillement, vint une clôture grandiose. Un grand gala eut lieu au niveau du stade Azma situé juste à quelques centaines de mètres, sur les hauteurs du village. Une grappe de chanteurs a accepté volontiers de se produire en hommage à ce grand artiste considéré comme le cheikh de plusieurs générations.

Akli. N.