Accueil A la une Ihulfan, de Kayssa Khalifi, primé

LITTÉRATURE - Prix Yamina Mechakra

Ihulfan, de Kayssa Khalifi, primé

452

Les écrivaines Djamila Talbaoui, Hédia Bensalhi et à Kayssa Khalifi ont décroché le Prix littéraire Yamina Mechakra chacune dans sa langue d’écriture, lors d’une cérémonie organisée dimanche à Alger.

Le Prix Yamina Mechakra en langue arabe est revenu à Djamila Talbaoui pour son roman « Qalb El Isbani » (Le coeur de l’Espagnol) paru aux éditions « El Watan El Yaoum », le Prix du roman en langue française a été attribué à Hédia Bensalhi pour son ouvrage « Orages » édité chez « Frantz-Fanon », alors que le prix du roman en Tamazight est revenu à Kayssa Khalifi auteure de « Ihulfan » décédée en juin dernier.

Institué en septembre dernier à l’occasion de la tenue des premières « Rencontres annuelles Méditerranée Afrique des jeunes écrivaines », le Prix Yamina Mechakra récompense les oeuvres littéraires d’écrivaines algériennes, en Arabe, Tamazight, et en Francais. Il rend hommage à Yamina Mechakra (1949-2013), psychiatre et auteure de « La grotte éclatée » (1979) et de « Arris » (1999).

Le prix a été attribué par un jury exclusivement féminin, composé de Rabia Djelti pour la langue arabe, Lynda Koudache (Tamazight) et Maïssa Bey (Francais), lors d’une cérémonie organisée au palais de la culture Moufdi-Zakaria en présence du ministre de la Culture Azzedine Mihoubi. Doté de 500 000 DA pour chacune des trois catégories, il sera désormais attribué tous les mois de janvier, selon les organisateurs.