Accueil Culture La troupe d’Aïn Zaouia décroche trois prix

Constantine - Festival national de théâtre de jeunes

La troupe d’Aïn Zaouia décroche trois prix

186

Le théâtre est l’activité phare à la Maison de jeunes Larbi H’Sissène de Aïn Zaouia. Depuis la création de la troupe théâtrale Tala, ses acteurs ne cessent de faire des prouesses dans ce domaine. D’ailleurs, la troupe s’est distinguée dans plusieurs festivals organisés ici et là, non seulement au niveau de la wilaya mais aussi au niveau national. À la fin de la semaine dernière, entre le 29 octobre et le 2 novembre, les jeunes acteurs de Amar Sellami, homme de théâtre et directeur de cet établissement de jeunes, ont participé au festival national de théâtre de jeunes organisé par la Direction de la jeunesse et des sports de Constantine en collaboration avec la Ligue des activités de jeunesse de Béjaïa.

Au terme d’une compétition qui fut rude avec la participation de nombreuses troupes venues de plusieurs wilayas du pays, Tala a décroché trois prix. Tout d’abord, c’est le grand prix du jury qui fut décerné à la troupe, puis deux acteurs se sont distingués dans leur rôle. Il s’agit de Hassane Allel et de Samia Bouacila qui ont décroché respectivement les prix de la meilleure interprétation masculine et féminine. « Nous sommes très contents de ces distinctions venues s’ajouter aux autres consécrations de notre maison de jeunes. Vraiment, nos acteurs ont acquis beaucoup d’expérience.

Ils sont doués et ne font qu’avancer dans cet art dominant ici au niveau de notre établissement. Grâce aussi à l’expérience de notre directeur qui fut acteur au Théâtre National Algérien, pratiquement, toutes les pièces jouées ont eu des distinctions diverses. C’est un honneur non seulement pour la maison de jeunes mais aussi pour toute la région », nous dira une source proche de cet établissement de jeunes. Effectivement, cette maison est le carrefour du théâtre, quand on sait qu’elle a organisé pas moins de dix éditions dans le cadre du festival du théâtre pour enfants.

Ce qui lui donna alors cette aura et la propulse à ce niveau. « Certes, d’autres activités sont dispensées au sein de notre établissement, mais c’est surtout le théâtre qui attire de plus en plus de jeunes », soulignera la même source. Beaucoup de personnes admirent cet art et aiment que le festival organisé chaque année revienne parce qu’il n’a pas eu lieu ces deux dernières années. Quant à la troupe Tala, elle s’est distinguée surtout avec ses deux pièces : Hassane El khouaf (Hassane, le poltron) et Nek neg nesth (Ou c’est moi ou c’est elle). Cette dernière attire, à chaque fois qu’elle est présentée, un grand public dans toutes les régions de la wilaya depuis le mois de Ramadhan dernier. « Nous aurons encore d’autres occasions de participer à d’autres rendez-vous théâtraux où nous tenterons de décrocher d’autres distinctions », conclura la même source.

Amar Ouramdane