Accueil Culture Le 3e roman de Hanane Bouraï publié

ÉDITION - Alter ego

Le 3e roman de Hanane Bouraï publié

247

Après deux premiers romans, l’écrivaine Hanane Bourai vient d’en publier un troisième dans le même genre, aux éditions Apic d’Alger. Le titre de ce nouveau livre, qui est dans la même veine que les deux premiers récits, est «Alter ego». Ainsi, Hanane Bourai, enseignante d’anglais au lycée, a choisi la langue de Molière pour narrer des récits inspirés du vécu quotidien de la société kabyle. Elle choisit aussi de se pencher davantage sur la gent féminine qui mérite, selon elle, plus d’égards de la part des auteures de romans. Pour elle, il est question surtout des femmes qui endurent le pire pour avoir droit à une vie digne de ce nom sans y parvenir forcément. C’est donc tout naturellement que dans ce troisième roman aussi, ce sont les femmes qui ont pris la part du lion.

D’ailleurs, «Alter ego» est un récit évoquant le destin de deux jumelles diamétralement opposé. Dans une société en proie au conservatisme, Ayla, personnage principal de Hanane Bourai, tente tant bien que mal de percer, en persévérant dans la pratique de sa passion. Poésie, chant et danse sont l’univers d’Ayla. Elle ne cesse de s’y plaire et de s’y plonger jusqu’à en être envoûtée. Mais c’est compter sans la réaction hostile de la société dont une partie va lyncher cette artiste en herbe. Aylin, sa sœur jumelle, choisit par contre un chemin aux antipodes de celui d’Ayla. Une vie de routine, à savoir mariage, ménage et enfants. Point d’ambition et point de rêve !

Ainsi, la jeune romancière, originaire de la commune de Boudjima dans la wilaya de Tizi Ouzou, se mettra avec le talent qui est le sien à narrer ces deux destins croisés, tout en faisant des comparaisons comme pour dire que les deux femmes, même en ayant choisi deux voies opposées, ne trouvent pas le bonheur tant recherché pour des raisons différentes. Comme d’habitude, Hanane Bourai réussit à dresser des portraits crus et vrais de ses personnages féminins si particuliers. Elle réussit aussi à tenir en haleine le lecteur de la première à la dernière page, tant son style est palpitant et fluide.

Il est à rappeler que l’auteure a déjà publié un premier roman intitulé «L’arbre infortuné», aux éditions «El Amel» de Tizi Ouzou, et un deuxième chez «Apic» intitulé «Aussi loin iras-tu». En outre, elle présentera son dernier livre au stand des éditions «Apic» du Salon international du livre d’Alger (Sila), qui se tiendra à partir du 29 octobre prochain, au palais des Expositions, Pins-Maritimes.

A. M.