Des vacances pas de tout repos pour certains élèves !

Partager

Les vacances scolaires d’hiver viennent tout juste de commencer. Jeudi dernier a été le premier jour de cette trêve scolaire pour les élèves des trois paliers de l’éducation nationale. Ainsi, les potaches vont pouvoir respirer un peu, après tout un trimestre de dur labeur. Cependant, si pour les uns, les vacances seront une occasion pour se défouler, s’occuper l’esprit avec des jeux, faire des randonnées, pratiquer des loisirs et autres, d’autres, par contre, se trouvent «réquisitionnés» par leur familles, et ce pour diverses tâches domestiques comme, l’auto-construction, la cueillette des olives…

Mais cette dernière tâche semble la plus prédominante, car la plupart des propriétaires d’oliveraies n’attendent que cette trêve scolaire pour se faire aider par leur enfants dans le ramassage des olives. «Les vacances scolaires sont une occasion inespérée pour moi, afin de me faire assister dans la récolte des olives par mes enfants, d’autant plus que j’ai un verger oléicole vaste que je suis incapable de cultiver tout seul», a souligné un père de famille d’Ighzer Amokrane.

Et un élève scolarisé au CEM nouveau d’Akbou d’abonder dans ce même : «Certes, les vacances scolaires sont faites pour le repos surtout moral, après un trimestre chargé, cependant, comme mes parents ont besoin de mes services et que je n’ai pas vraiment quelque chose de spécial à faire, je leur prête main forte dans la cueillette des olives. Au moins, comme ça, je suis utile, au lieu d’aller jouer dans les salles de jeu et gaspiller mon argent ou traîner dans la rue avec mes amis.»

Ainsi donc, des élèves se muent en ouvriers paysans le temps des vacances scolaires pour aider les leurs dans une ambiance bon enfant. En ce qui concerne les potaches qui n’ont aucune tâche à faire chez eux, ils se rabattent sur les interminables parties de football ou la chasse aux grives et aux étourneaux que beaucoup d’entre eux pratiquent dans cette région de la Soummam. Ils posent des pièges, de la glue ou encore des filets pour faire des prises. D’autres, en revanche, trouvent en ces vacances une aubaine pour se faire un peu d’argent. Ils sont alors dans la rue à vendre des fruits, comme les glands, les cacahuètes et l’arbouse.

Syphax Y.

Partager