Accueil Détente Soirées artistiques Ce soir à la Maison de la culture de...

Soirées artistiques Ce soir à la Maison de la culture de Tizi-Ouzou : Akli Yahiatène en bouquet !

1840

Du genre très respectueux de la vie privée de l’autre, il peut bien partager un déjeuner aux dattes et petit lait avec le voisin senior pratiquant, avant d’aller prolonger sa soirée en compagnie d’un pote plutôt porté sur un dîner arrosé…

C’est à un beau finish auquel les habitués de la Maison de la Culture sont conviés ce soir dans une soirée qui promet, avec un maître très respecté de la chanson kabyle, Akli Yahiatene en l’occurrence. Du monde c’est clair, il y en aura ! Il faut dire que l’artiste ne laisse jamais indifférent, que ce soit par son parcours artistique, son répertoire, ou encore de part sa manière d’être, sa classe, son élégance… Il est parmi ces gâtés de la vie à se voir apprécié par les jeunes, les vieux, les femmes, les jeunes filles… Et il le leur rend bien ! Son avancée dans l’âge, avec sa mentalité toujours cool, très ouverte, fait de lui avant tout un être à part que tous ont envie d’approcher, de côtoyer si possible… D’da Akli, comme aime-t-on à l’appeler, a toujours forcé le respect et l’admiration des uns et des autres. Du genre très respectueux de la vie privée de l’autre, il peut bien partager un déjeuner aux dattes et petit lait avec le voisin senior pratiquant, avant d’aller prolonger sa soirée en compagnie d’un ami plutôt porté sur un dîner arrosé… C’est un peu lui pour ne pas dire c’est tout lui. Sa renommée ne date pas d’hier. Yahiatène a dès le départ su capter les attentions, les regards mais aussi les cœurs… Il reste très apprécié de la junte féminine. Il a du charme! Ses cheveux poivre et sel lui en rajoutent un bon brin… Ce qui fait qu’on vient pour lui en amis, en familles, ou en solo… Chacun comment il préfère le digérer… Ce soir encore, il est certain qu’il fera son apparition sur scène sous les acclamations et les youyous… Il dira encore certainement « Saha f’tourkoum à ceux qui ont jeûné et bon appétit à ceux qui l’ont bouffé… » Et on l’acclamera encore… Voilà le décor est placé pour une soirée de rêve à ne pas rater. Elle sera à coup sûr empreinte de gaîté de nostalgie, de bonheur, de joie, de fête, de bien-être et de partage… En bonus, Yahiatène déclamera vraisemblablement quelques morceaux de son nouvel opus qu’il s’apprête à mettre en bobine… Une autre raison, s’il en manquait encore, pour ne pas rater l’évènement. A noter enfin, qu’en première partie de la soirée se produira son complice de toujours et non moins nom connu de la chanson kabyle, qui lui partage ce registre du chaâbi, Ahcène N’Ath Zaïm.

D. C.