Accueil Évènement «Pour la création d’un grand dictionnaire de tamazight»

Béjaïa : Hachemi Assad, à l’ouverture, hier, du Symposium sur la langue et la culture amazighes

«Pour la création d’un grand dictionnaire de tamazight»

3611

Dans le cadre de son plan d’actions pour l’année 2014, le HCA (haut commissariat à l’amazighité) qui densifie, souligne Si El Hachemi Assad, son secrétaire général, ses activités pour la promotion de la langue et de la culture amazighes à travers le territoire national, organise hier et aujourd’hui, à la maison de la Culture de Béjaïa, un symposium pour traiter de « l’inventaire, de la description et analyse critique des différentes productions lexicographiques amazighes bilingues». Sont invités à cette rencontre, en plus des responsables du HCA, les responsables des départements de la langue et de la culture amazighes des universités de Béjaïa, de Tizi-Ouzou, de Bouira et de Batna, des enseignants universitaires en tamazight, des inspecteurs en tamazight, des auteurs en tamazight et des linguistes bilingues franco-amazighes et deux doctorants de l’université de Tizi-Ouzou. Le symposium consiste en deux tables rondes où de brefs exposés sont donnés par des spécialistes en tamazight sur des thèmes comme «Apport du HCA à l’entreprise de l’aménagement linguistique dans son axe de la lexicographie et terminologie amazighes» ; «Etude critique des inventaires des dictionnaires berbères : expériences du département de langue et culture amazighes de l’UMMTO» ou encore « Unité lexicale définition et traitement dictionnairique dans la langue berbère (kabyle)». Chaque série d’exposés sur un thème choisi est suivie d’un débat qui permet aux participants de faire connaître leur avis sur un sujet donné ou demander des explications sur un point précis. En marge des travaux du symposium proprement dits, Si El-Hachemi Assad a indiqué que l’un des principaux axes du HCA était de créer «le grand dictionnaire de tamazight» et de le créer en réseau, c’est-à-dire en collaboration avec les départements de la langue et la culture amazighes, des universités de Béjaïa, de Tizi-Ouzou, de Bouira et de Batna. L’autre axe dominant du HCA pour 2015 est de rendre visibles les thèses de doctorats qui sont actuellement stockées dans les universités, c’est-à-dire de les éditer pour les rendre accessibles à tous. Comme travail de terrain, le HCA envisage également d’offrir en 2015 aux étudiants en tamazight une visite de l’Algérie profonde. Cette sortie, qui aura lieu dans un premier temps à Djanet, Illizi et Laghouat, permettra à nos étudiants d’élaborer un lexique par région pour arriver à la standardisation de la langue amazighe. Le HCA prévoit aussi de signer une convention cadre avec touts les universités et les institutions culturelles du pays.

B. Mouhoub