Accueil Évènement Ath Rached enfin raccordés au gaz

Maâskri a mis en service, hier, un réseau desservant 800 foyers

Ath Rached enfin raccordés au gaz

3400

Pas moins de 800 foyers du village d'Ath Abdella Ouali et de la commune d’Ath-Rached, située à une quarantaine de kilomètres au sud-est du chef-lieu de la wilaya de Bouira, ont été raccordés, hier, au réseau du gaz de ville.

C’est le wali de Bouira, M. Nacer Maâskri, qui a procédé hier, à la mise en service du réseau de gaz de ville, au cours d’une visite de travail. Rentrant dans le cadre du programme quinquennal 2010-2014, l’opération a nécessité l’acheminement du gaz via un réseau de transport de plus de 34 kilomètres et un autre de distribution de 11 kilomètres. La cagnotte globale du projet s’élève à plus de 340 millions de dinars. Ce raccordement répondra à l’une des plus importantes préoccupations des habitants de cette localité perchée à plus de 1 000 mètres d’altitude. «La population de la commune a été contrainte au passé de transporter des bonbonnes de butane sur de longues distances», nous a fait rappeler l’un de ces habitants heureux après avoir longtemps attendu l’arrivée de cette commodité. M. Maâskri, qui s’est entretenu avec des citoyens de cette localité a tenu à assurer que l’ensemble des demandes de raccordement seront étudiées : «le projet est toujours en cours. Nous allons étudier, cas par cas, toutes les demandes et réclamations dans l’objectif de les régler dans les meilleurs délais», a-t-il expliqué. Le premier magistrat de la wilaya n’a pas exclu la possibilité de réalisation d’extensions du réseau vers d’autres villages de cette commune ainsi que d’autres villages de la commune voisine d’Ahnif. Le cortège officiel s’est dirigé par la suite vers le nouveau lycée de la même commune, où le wali a procédé à sa baptisation au nom du défunt Moudjahid  » Machani Rabah ». Au niveau de la commune voisine d’Ath Leqsar, plus précisément au village Thiza, M. Maâskri a procédé à l’inauguration officielle d’une nouvelle antenne de l’état civil. Avec une cagnotte globale de 3,9 millions de dinars, ce projet a été réalisé dans le cadre du programme communal de développement PCD et a été doté de l’ensemble des moyens nécessaires pour son fonctionnement. Une structure similaire a été également inaugurée au niveau du village Ttigmit » de la même localité. Pour une durée de réalisation de deux mois, ce projet financé sur le budget communal a nécessité une enveloppe de près de quatre (4) millions de dinars.

O.K.