Accueil Évènement  »Le hidjab ne fait pas partie de notre culture »

 »Le hidjab ne fait pas partie de notre culture »

3993

Néanmoins, le chef de l’Etat a opposé le costume traditionnel algérien comme moyen de sauvegarder la personnalité nationale.Abdelaziz Bouteflika a ainsi exploité la Journée internationale de la femme pour revenir notamment sur la question de l’augmentation des salaires et de la charte pour la paix et la réconciliation nationale. Le chef de l’Etat a encore une fois conforté les positions de son chef de gouvernement concernant ce chapitre. Il a expliqué que sa volonté de revenir encore une fois sur le sujet est dictée pour que « chacune et chacun s’imprègne encore davantage des enjeux de cette grande bataille » de développement. Le Président a tracé le cadre de règlement des conflits sociaux dans la tripartite, qui doit, selon lui, discuter du « taux de croissance, de l’inflation ainsi que de la productivité pour arriver, enfin, à débattre de la question des salaires ». Il ajoutera que « si nous voulons assurer à notre pays un développement durable pour les générations futures, nous ne pouvons pas nous contenter de satisfaire nos besoins immédiats ».Sur le chapitre de la réconciliation nationale, Abdelaziz Bouteflika a indiqué que « personne ne doit douter que cette œuvre est une œuvre de longue haleine, car la tragédie nationale a laissé des blessures profondes dans la chair et dans la conscience de chaque Algérienne et de chaque Algérien ». Le Président a aussi invité les femmes « à s’occuper de nos orphelins ».

Ali Boukhlef