Accueil Évènement Trois militaires tués et six autres blessés dans une attaque à Yakouren

Trois militaires tués et six autres blessés dans une attaque à Yakouren

2035

Trois militaires ont été tués et six autres blessés dans une attaque terroriste perpétrée la nuit de samedi passé à Yakouren. Le terrorisme frappe encore en Kabylie.

Trois jours à peine après l’attentat au camion piégé enregistré à Ammal, dans la wilaya de Boumerdès, faisant 4 morts et une vingtaine de blessés, les islamistes armés récidivent, à travers, cette fois, une embuscade tendue à un convoi militaire du côté de Yakouren, 40 kilomètres à l’est de la wilaya de Tizi-Ouzou. L’attaque fut aussi sanglante que celle de Ammal. Trois morts et six blessés parmi les soldats de l’ANP, tel est le bilan de cette énième incursion. Un bilan qui aurait pu être plus lourd encore tant le convoi militaire ciblé ne s’attendait pas à être attaqué. Passé l’effet de surprise les militaires ont tenté de riposter. Un intense accrochage s’en est suivi, mais les éléments de l’ANP n’ont pas réussi, pour autant, à repousser leurs assaillants, dont le nombre n’a pas été déterminé. Nos sources parlent d’un groupe terroriste important.
C’est dire, en somme, que le terrorisme est loin d’être complètement vaincu en Kabylie. Une région qui a pourtant connu une accalmie qui a duré plusieurs mois. Mieux, cette période a été caractérisée par une nette ascendance des forces de sécurité sur les groupes terroristes. Des groupes qu’on disait décimés tant ces derniers se faisaient rares sur la scène.
Leurs attaques étaient très timides. Les islamistes armés étaient acculés de toutes parts après le fort déploiement des forces de sécurité. D’ailleurs, les troupes affiliées à la nébuleuse organisation d’El Qaida du Maghreb n’ont pas cessé de subir des pertes considérables dans leurs rangs. Rien que pour cette année 2010, on a fait état de pas moins de 35 terroristes abattus dans la seule wilaya de Tizi Ouzou. Pas loin de mercredi dernier, les forces de sécurité ont mit hors d’état de nuire sept terroristes à Mizrana alors que trois autres ont été éliminés à Raffour à Bouira. D’aucun estiment, par ailleurs que la montée fracassante des terroristes ces quelques derniers jours est comme une riposte contre les forces de sécurité. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette riposte fut sanglante. Quoi qu’il en soit, la Kabylie connaît une recrudescence particulière de terrorisme. Une recrudescence qui coïncide avec le lancement de la saison estivale. Cela est-il un fait du hasard ou s’agit –il d’un retour programmé des actes terroristes ? La question reste posée. En attendant d’en savoir plus, la vigilance doit être redoublée afin de contrecarrer la malveillance terroriste. Il est clair que les islamistes armés tentent de reprendre du poil de la bête en multipliant les incursions. Ces derniers profiteront de la moindre occasion pour marquer des points. Il va falloir donc aux forces de sécurités, notamment d’être sur le qui-vive pour éviter d’autres massacres à l’avenir. Notons qu’après l’attaque de samedi, un renfort a été déployé dans le massif forestier de Yakouren ou une vaste opération de ratissage a été enclenchée afin de tenter de trouver et d’éliminer la composante du groupe terroriste qui a attaqué le convoi militaire. Des sources parlent d’ores et déjà d’ailleurs, de trois terroristes abattus lors de cette opération. Il est certain, en tout cas, les militaires mettront tous les moyens pour mettre hors d’état de nuire ce groupe et pourquoi pas nettoyer une bonne fois pour toute la forêt de Yakouren des islamistes armés. La mission des forces de sécurité s’annonce difficile mais pas impossible.

M. O. B.