Accueil Évènement Achèvement du programme d’ici la fin de l’année

LOGEMENT AADL 1 - Après 18 ans d’attente

Achèvement du programme d’ici la fin de l’année

280

«D’ici la fin de l’année, on en finira avec le programme des logements AADL1». C’est du moins la promesse faite par le directeur du logement de Tizi Ouzou, M. Habib Argoub, lors de la session de l’APW, avant-hier. Une promesse qu’il faudra tenir pour en finir avec le calvaire des souscripteurs qui n’a que trop duré, d’autant plus que concernant les promesses pour la réception des projets dans la wilaya, les responsables en font chaque jour, sans se soucier de leur concrétisation.

Après 18 ans d’attente pour les 2 364 souscripteurs de ce programme, certains ont rejoint l’autre monde sans avoir habité leur logement. Dans ce sens, le directeur local du logement, en réponse aux élus de l’Assemblée à propos de ce programme, a rappelé que la wilaya de Tizi Ouzou a bénéficié d’un programme global de 14 554 logements, repartis entre AADL1 (2001/2002) et ADDL2 (2013). Pour le premier programme, 600 logements ont été livrés, en attendant les 1 764 restants. Une première tranche de ce quota sera livrée, informe le responsable d’ici la fin du mois en cours, au plus tard au début du mois d’octobre. Aussi, une deuxième tranche sera livrée d’ici la fin de l’année pour en finir avec le dossier AADL1, note-t-il.

Concernant le second programme, en l’occurrence AADL2, le quota attribué à la wilaya est de 12 254 logements mais seulement 3 400 sont en cours de réalisation. Quant au taux d’avancement des travaux sur les chantiers, a fait savoir M. Argoub, il est de 86 %. Les chantiers seront réceptionnés au deuxième trimestre de l’année prochaine, souligne-t-il.

Il s’agit de : 1 000 logements implantés à Draâ El Mizan, 1 000 logements du pole Imlel (Azazga), 500 à Aghribs, 200 à Tamda et 1 000 au pole d’excellence. Pour ce qui est des 5 300 logements répartis à travers les territoires de Draâ Ben Khedda et Bouzeguène, le même responsable rappelle les oppositions sur place qui font que les choses n’avancent pas. Pour le reste du programme, le directeur du logement informe qu’il est en phase d’étude. Concernant les logements sociaux achevés et non attribués, il a indiqué que 7 000 logements se trouvent dans cette situation.

Leur attribution, souligne le même responsable, est conditionnée par l’achèvement des VRD qui eux sont conditionnés par les financements. Pour ce qui est du LSP, les retards sont dus à l’augmentation des prix. Et d’ajouter que 360 dossiers sont au niveau de la justice pour ce problème.

K. H.