Accueil Évènement Ihadathène bloquent le CET

Draâ El-Mizan

Ihadathène bloquent le CET

161

Les habitants du hameau d’Ihadathène dans la grappe de villages de Draâ Sachem ont fermé, hier matin, le Centre Technique d’Enfouissement d’ordures ménagères situé à quelques jets de pierre de leurs habitations. Ces citoyens ont recouru à cette action afin de revendiquer l’amélioration en eau potable de leurs foyers et le bitumage de la route qui mène à leurs maisons. «Le problème de cet accès ne date pas seulement de quelques mois. Nous avons eu même des promesses des élus de l’exécutif sortant. Mais, nous ne voyons rien venir. L’asphalte a entièrement disparu. C’est une piste. D’ailleurs, en été, nous souffrons de la poussière. Quant à l’eau potable, elle ne nous arrive qu’en petite quantité. Pourtant, un réservoir d’eau a été réalisé depuis plus de quatre ans. Il n’attend que sa mise en service», nous répond un représentant du village approché à ce sujet.

Ce sont là les deux principales revendications soulevées par les protestataires. Ces derniers n’ont laissé aucun camion faire sa décharge. Tous les camions ont rebroussé chemin. «Cela fait maintenant quatre jours que nous l’avons fermé», ajoute un autre intervenant. Le maire s’est rendu sur les lieux où il a rencontré les représentants du village. Seulement, ceux-ci ont exprimé leur refus catégorique d’ouvrir la route si des garanties écrites ne leur seraient pas données. D’ailleurs, trois délégués d’Ihadathène se sont déplacés au siège APC afin de négocier avec les représentants de l’APC, à leur tête le maire. Celui-ci explique qu’une partie des doléances est prise en charge.

«Concernant l’alimentation en eau potable, il s’est avéré que la conduite desservant le village a été obstruée par des gravats. Une équipe a été dépêchée sur les lieux et elle l’a débouchée. D’ailleurs, l’alimentation a été rétablie progressivement. Par rapport à la mise en service du réservoir d’eau réalisé à quelques encablures d’Ihadathène, il ne reste que le branchement», fait-on savoir.

Au sujet du bitumage de la route, le P/APC rassure qu’une fiche technique sera établie et qu’elle sera prise en charge dans le cadre des PCD. Finalement, après les discussions, les représentants de ce hameau ont décidé de libérer l’accès aux camions. Il est à signaler que ce sont six communes qui acheminent leurs déchets ménagers à ce CET. Il s’agit des communes de Draâ El-Mizan, de Frikat, de Ain Zaouia, d’Ait Yahia Moussa, de M’Kira et de Tizi-Gheniff.
Amar Ouramdane