Accueil A la une Le premier cas de Covid-19 confirmé

Le premier cas de Covid-19 confirmé

CORONAVIRUS - Il s’agit d’un Italien employé à Hassi Messaoud

683

Le premier cas de coronavirus (Covid-19) a été confirmé, avant-hier, en Algérie. Il s’agit d’un ressortissant italien travaillant à Hassi Messaoud, dans la wilaya de Ouargla, revenu d’Italie, le 17 février dernier.

Le ministère de la Santé a annoncé, avant-hier soir, le premier cas confirmé positif au coronavirus en Algérie, – le deuxième en Afrique, après celui confirmé en Égypte -, parmi les deux cas suspects de nationalité italienne. Âgés de 55 et 61 ans, les deux ressortissants italiens ont été confinés dès que des signes suspects de leur contamination au Covid-19 ont été observés chez eux.

«Le dispositif de surveillance et d’alerte mis en place, au niveau national, a permis de détecter deux cas répondant à la définition du cas suspect (fièvre, symptômes respiratoires et notion de voyage dans une zone de circulation du coronavirus, Covid-19)», a noté le ministère de la Santé, qui a précisé que «les deux cas suspects présentant les deux une comorbidité, ont été pris en charge, conformément aux directives nationales».

A noter que le deuxième cas suspecté s’est avéré finalement négatif lors des tests effectués. Néanmoins l’annonce de ce premier cas porteur de la grippe qui a fait des ravages en Chine, avant de s’étendre à plusieurs pays du monde, a créé un climat d’appréhension parmi la population algérienne, qui s’est affolée sur les réseaux sociaux. Il faut dire que la crainte de voir ce virus étrange et inconnu qui tue, néanmoins, beaucoup moins que la grippe saisonnière dans le monde, selon les statistiques de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), se propager chez nous a mis les Algériens, en position d’alerte.

Le ministre, qui s’est lui déclaré «conscient du risque», a tenu à rassurer à travers le dispositif mis en place, autour du patient : «Nous assurons avoir renforcé le dispositif de prévention autour du cas confirmé et le dispositif de surveillance et de veille, au niveau de tous les points d’entrée», a souligné le ministère de la Santé.

D’ailleurs Abderrahmane Benbouzid, a tenu à annoncer lui-même l’enregistrement du premier cas de coronavirus, tout en rassurant à travers les mesures prises autour de l’Italien infecté. «Nous avons enregistré aujourd’hui (avant-hier, ndlr), un cas confirmé. Il s’agit d’un ressortissant italien. Ils étaient deux, et l’un d’eux avait les symptômes du coronavirus. Les analyses, au niveau de l’Institut Pasteur d’Alger, ont confirmé l’infection du ressortissant italien. Toutes les mesures ont été prises, en vue de prendre en charge le patient, selon les standards sanitaires internationaux», a affirmé le ministre, lors de son intervention. «Bien sûr, le malade a été mis en quarantaine. Il est suivi par un personnel médical spécialisé», a-t-il signalé.

Hier, c’était au tour du directeur général de la prévention, au ministère de la Santé, Djamel Fourar, de tenir un point de presse pour évoquer les mesures prises par les autorités sanitaires du pays, après la confirmation de ce premier cas porteur du Covid-19. Fourar a tenu, surtout, à souligner «la nécessité d’identifier l’ensemble des personnes qui étaient sur le même vol ayant transporté le ressortissant italien atteint du coronavirus, en Algérie».

Les hautes autorités en alerte

Le directeur général de la prévention, au ministère de la Santé, a également indiqué qu’un «nombre important» de personnes qui étaient à bord du vol Milan-Rome-Alger «se sont déjà manifestées dans les différentes structures hospitalières du pays et ont été prises en charge pour subir des examens à cet effet». Pour les hautes autorités sanitaires algériennes, «le problème, aujourd’hui, est de parvenir à identifier l’ensemble des personnes ayant voyagé avec le ressortissant italien».

Djamel Fourar a tenu aussi à préciser que l’Italien est revenu à Alger, le 17 février, pour se rendre le lendemain à Hassi Messaoud, dans la wilaya de Ouargla, d’où l’intérêt et l’urgence pour toute personne ayant voyagé avec lui, que ce soit sur le vol Rome-Alger ou sur le trajet Alger-Hassi Messaoud, de se manifester pour être dépistée. Cela étant, le ministère de la Santé a exclu la suspension des vols entre l’Algérie et l’Italie, indiquant que des contacts sont établis en permanence avec les autorités consulaires italiennes pour avoir plus de détails sur l’épidémie, qui sévit en Lombardie et dans d’autres régions d’Italie.

Signe d’inquiétude au plus haut niveau de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune a tenu en personne à intervenir dès la confirmation du cas d’atteinte du Covid-19 par le ressortissant italien, ordonnant au gouvernement et aux autorités sanitaires du pays de «faire preuve d’une extrême vigilance».

«J’ai ordonné au gouvernement et aux autorités sanitaires du pays de faire preuve d’une extrême vigilance, après la confirmation d’un cas de coronavirus chez un ressortissant italien, qui a été mis en confinement», a indiqué le président de la République sur son compte Facebook. Il a appelé, à cet effet, les secteurs concernés à «engager une large campagne de sensibilisation, en mobilisant tous les moyens de communication pour préserver la santé publique».
M.A.T.