Accueil Évènement Les examens du 1er semestre reportés en… septembre

Université de Bouira

Les examens du 1er semestre reportés en… septembre

132

Malgré la fin du mouvement de grève des étudiants qui a duré près de deux mois, la majorité des départements de l’université Akli Mohand Oulhadj de Bouira accusent un énorme retard dans l’avancement des programmes et de la pédagogie. En effet, sur les treize facultés que compte l’université, seule la faculté des sciences de la nature et de la vie (SNV) a annoncé la tenue des examens du deuxième semestre pour la semaine prochaine, alors que dans d’autres facultés les examens du premier semestre n’ont toujours pas été tenus, ou encore reportés au mois de septembre prochain.

C’est le cas notamment dans les facultés des sciences et technologies (ST), sciences et lettres et sciences économiques où, en raison du grand retard pédagogique enregistré, les examens du premier semestre ont été carrément reportés au mois de septembre. Dans d’autres facultés, à l’instar de celle du droit ou celles des sciences humaines et de sociologie, ce sont les rattrapages du premier semestre et les examens du deuxième semestre qui ont été programmés pour le mois de septembre prochain.

Actuellement, les enseignants de ces départements se sont engagés dans une véritable course contre la montre pour espérer rattraper le volume des cours ratés suite au mouvement de grève des étudiants. Il est utile de préciser que ce retard n’est pas seulement dû à la dernière grève des étudiants, mais date de bien avant le mois de février dernier. En effet, plusieurs mouvements de grève des étudiants et des enseignants, en plus de certaines actions de blocage ont été enregistrés à l’université de Bouira depuis le début de l’année.

Comme ça a été le cas au niveau du département de math et informatique de la faculté ST, où un groupe de cinq étudiants ont fermé le département pendant plus de trois mois, ou encore au niveau de la faculté des sciences économiques où un autre groupe d’étudiants ont fermé le département pendant plusieurs semaines au mois d’avril. Ce retard énorme est devenu comme une tradition au niveau de l’université de Bouira puisque chaque année, des examens et des soutenances sont reportés au mois de septembre, voire même plus.

Oussama K.