Accueil Évènement Les fonctionnaires du pré-emploi demandent des assurances

BOUIRA - En sit-in, hier, devant la direction de l’éducation

Les fonctionnaires du pré-emploi demandent des assurances

90

Des dizaines de jeunes fonctionnaires du secteur de l’éducation, recrutés dans le cadre du pré-emploi dans la wilaya de Bouira, ont tenu hier un sit-in devant le siège de la direction de l’éducation pour protester contre le retard qu’accuse l’opération d’intégration lancée depuis le mois de novembre 2019. Les protestataires ont dénoncé aussi «l’absence de communication» des responsables de ce secteur. Ils ont ainsi réclamé plus de transparence dans la gestion de ce dossier ainsi que l’accélération des démarches de leur intégration dans des postes qu’ils occupent depuis plus de huit années.

À propos de cette situation, le délégué de la wilaya du collectif national des fonctionnaires du pré-emploi a assuré que pas moins de 3 000 jeunes fonctionnaires sont concernés par la première tranche de l’intégration au secteur de l’éducation de la wilaya. Notre interlocuteur s’est interrogé sur les raisons du retard qu’accusent les services de la direction de l’éducation pour délivrer les certificats d’intégration et donc valider les dossiers de ces fonctionnaires : «Nous avons tous formulé des dossiers complets au niveau de la direction de l’éducation depuis le mois de novembre 2019. Mais à ce jour, nous n’avons eu aucune information concernant le lancement de ces procédures et aucun responsable de la direction ne veut nous recevoir pour nous expliquer cette situation qui commence à nous agacer et à nous inquiéter.

Nous avons besoin d’assurances de la part des responsables de ce secteur afin d’éliminer toutes les zones d’ombre et les incompréhensions qui encerclent ce dossier sensible», dira-t-on. L’action de protestation de ces fonctionnaires s’est poursuivie durant la même matinée au niveau du siège de l’académie et en raison de l’absence du directeur de l’éducation, qui était en déplacement à Sour El-Ghozlane selon les affirmations des agents d’accueil, les protestataires se sont déplacés vers le siège de la wilaya, où ils ont tenu un autre sit-in de protestation.
Oussama Khitouche