Accueil Évènement Les villageois de Gourra en sit-in devant la wilaya

El-Hachimia

Les villageois de Gourra en sit-in devant la wilaya

49

Plusieurs dizaines d’habitants du village Gourra, relavant de la commune d’El-Hachimia au sud de la wilaya de Bouira, se sont rassemblés, hier, devant le siège de la wilaya de Bouira pour réclamer l’amélioration de leur cadre de vie, mais surtout le raccordement de leur localité au réseau de gaz naturel. Selon les protestataires, leur localité n’a toujours pas été raccordée au gaz naturel, malgré les nombreuses promesses des responsables locaux. Ils ont aussi ajouté qu’en raison de l’absence d’un dépôt de vente de gaz butane au niveau de leur localité, les habitants sont obligés de faire le déplacement jusqu’au chef-lieu de la commune d’El-Hachimia, sur près de 18 km, afin de s’approvisionner en gaz. «Nous souffrons depuis des années de cette pénible situation.

Les responsables locaux nous ne font que des promesses et ils ne nous disent jamais la vérité. Nous ne savons même pas si un projet a été retenu ou une étude a été réalisée, c’est pour cela que nous nous sommes déplacés aujourd’hui (hier ndlr) en grand nombre afin de rencontrer le wali et lui exposer nos problèmes», dira l’un des protestataires, précisant que les villageois sont confrontés à plusieurs autres lacunes au niveau de ce hameau. Selon notre interlocuteur, la majorité des foyers ne sont pas raccordés à l’eau potable et l’aménagement urbain manque cruellement dans cette localité de plus de 2 000 habitants : «Nous manquons de tout dans ce village et nous avons le sentiment que les responsables locaux nous ont abandonnés. Nous manquons des moyens de transport, de gaz naturel et même de couverture du réseau de téléphone mobile.

Les routes sont dans un état lamentable et il n’y a que les tracteurs qui peuvent passer. À défaut de transport scolaire, nos enfants font quotidiennement des navettes à pied vers les villages voisins où ils sont scolarisés, sans parler de l’absence d’une salle de soins», soulève un autre protestataire.

Oussama Khitouche