Accueil A la une Tayeb Louh incarcéré à El Harrach

Cour suprême

Tayeb Louh incarcéré à El Harrach

341

L’ex-ministre de la Justice et Garde des sceaux, Tayeb Louh, a été mis en détention provisoire à la prison d’El Harrach.

C’était au terme de son audition par le Conseiller instructeur de la Cour suprême, a indiqué, avant-hier jeudi, un communiqué du procureur général de la même cour. Poursuivi pour quatre griefs retenus contre lui dans le cadre d’une enquête ouverte par le Parquet général d’Alger, Louh est accusé, notamment, selon le même communiqué, d’«abus de fonction», «entrave à la justice», «incitation à la partialité» et «incitation à faux en écriture officielle».

Pour rappel, le dossier de procédure contenant les accusations à l’encontre de l’ex-ministre de la Justice avait été transmis, le 18 août dernier, par le Parquet d’Alger à la Cour suprême. Ce dossier comprend également plusieurs noms de personnes à inculper dans la même affaire, sans que les deux juridictions n’en divulguent les identités. Seule une précision concernant un sénateur – sans toutefois donner de nom, non plus – a été indiquée dans un communiqué ultérieur du Parquet général d’Alger, qui avait signalé que «conformément aux procédures légales, il a été procédé à la constitution d’un dossier de levée de l’immunité d’un membre du Conseil de la nation ayant un rapport avec ces faits».

Il est à signaler que lundi dernier, l’actuel ministre de la justice, Garde des sceaux, Abdelkader Zeghmati, a promis de poursuivre en justice «tous les magistrats véreux», en avertissant les autres qui seraient en déconnexion avec «la justice et l’équité».
M. A. T.