Accueil Évènement Une rentrée scolaire perturbée

Béjaïa

Une rentrée scolaire perturbée

197

La rentrée scolaire n’a pas eu lieu, hier, dans plusieurs établissements du cycle primaire de la wilaya de Béjaïa, et ce malgré les dernières déclarations du premier responsable de la Direction de l’éducation locale, qui avait promis aux parents d’élèves et aux enseignants une «rentrée scolaire dans de bonnes conditions». En effet, au chef-lieu de wilaya, les élèves de l’école primaire des Frères Soummari n’ont pas rejoint leurs classes en ce premier jour de la rentrée.

Ils ont observé, en compagnie de leurs parents, un sit-in de protestation devant le siège de la wilaya pour dénoncer le retard flagrant accusé dans l’achèvement des travaux de réalisation des blocs sanitaires et administratifs. Bien que l’APC ait mis à la disposition de cette école deux toilettes-roulottes et demandé à l’Association des parents d’élèves un délai de dix jours pour terminer les travaux qui y sont engagés, cela n’a pas dissuadé les parents et leurs enfants d’observer un sit-in de protestation.

A l’école des frères Boucherba, le directeur de l’établissement a carrément fermé, hier, le portail devant les élèves. La raison ? Il réclame un logement de fonction que continue d’occuper l’ex- directeur de cette école primaire. Dans la commune de Timezrit, les écoliers de l’établissement scolaire des martyrs Boutagha, au village Tasga, ont été empêchés par leurs parents de rejoindre leurs classes.

On a appris que cette décision avait été prise, selon l’Association des parents d’élèves, suite à l’absence des conditions de sécurité pour la scolarisation des enfants. «Les travaux de réfection des sanitaires ne sont pas encore achevés. En outre, les salles de cours et la cage d’escalier de cette école sont amplement dégradées. Nous craignons pour la sécurité de nos enfants», a indiqué un parent d’élève. D’autre part, un élu de l’APC de Timezrit a expliqué que le budget communal, au reste très dérisoire, ne permet pas de prendre en charge tous les travaux de réhabilitation, au niveau des 17 écoles primaires que compte cette commune.

B. S.