Accueil Halte Dix ans déjà !

10ème anniversaire de La Dépêche de Kabylie

Dix ans déjà !

2183

Par : Idir Benyounès

Il y a des challenges qui vous rendent fiers et qui bonifient la vie du groupe qui les relève. C’est l’humble leçon que le collectif de la Dépêche de Kabylie tire de cette fabuleuse et enrichissante aventure qui fête aujourd’hui son dixième anniversaire. Je voudrais rendre ici, un hommage tout particulier au père fondateur de notre quotidien ; son premier directeur fondateur, mon frère, Amara Benyounès. Lui qui a initié ce fabuleux projet pour apporter une autre façon d’aborder l’information, et contribuer à l’essor médiatique du pays et de la Kabylie. Le train mis sur rail, il me confia la lourde et gratifiante tâche de diriger la Dépêche de Kabylie, et d’animer une équipe que je ne remercierai jamais assez. Il faut rappeler ici, dans quel contexte est né notre quotidien, un certain 13 juin 2002, date anniversaire de l’historique marche populaire sur Alger, du mouvement des archs de Kabylie. La Kabylie vivait un enfer qui risquait d’entraver son destin et celui de l’Algérie entière. On avait écrit sur ces mêmes colonnes « qu’il ne pouvait y avoir d’Algérie sans la Kabylie, ni de Kabylie sans l’Algérie ». Dix années après, cette affirmation est plus que jamais vraie, même si certains militent encore à faire de la Kabylie une entité à part et non une partie à part entière de ce grand et beau pays qu’est l’Algérie. Notre ambition était -et demeure – d’offrir une tribune aux différents avis pour que la raison, le dialogue et le débat l’emportent sur les jets de pierres et les cocktails molotov. Cette démarche, il est vrai, ne fait pas l’unanimité notamment chez les « va-t- en guerre » et autres sponsors des idéologies populistes, ainsi que les autoproclamés représentants des démocrates dans la région. La Dépêche de Kabylie, née dans l’adversité voire l’invective, les quolibets et les menaces, a su garder le cap de ses convictions. Les maître insulteurs, dénigreurs, aboyeurs et autres, ont disparu du paysage politico médiatique tel un mirage dans le désert. Notre -votre- quotidien, que vous avez entre les mains aujourd’hui, quant à lui, fête fièrement et humblement son dixième anniversaire. L’humilité la conviction et l’honnêteté finissant toujours par triompher sur l’infamie, l’ignorance et la fourberie. Cette aventure d’un quotidien de proximité première en son genre en Algérie, nous enseigne le rôle social d’un journal et sa capacité à aider les plus démunis et porter les espoirs des populations et d’une région. Nos jeunes journalistes, après quelques années, sont fiers d’exercer leur métier entre les leurs et pour eux, nous avons appris, que seul le journalisme de terrain est capable de changer le quotidien de nos lecteurs et les aider à faire entendre leur voix. C’est sans fausse modestie aucune, que nous réitérons notre serment de poursuivre notre mission et tenter de contribuer à faire avancer le projet patriotique et républicain. La Dépêche de Kabylie demeurera un rempart contre l’intégrisme et ses sponsors. Nous continuerons à porter le projet démocratique, tel que nous l’avions annoncé dans notre premier numéro…un certain 13 juin 2002.

I. Ben.