Accueil Halte «Il faut restaurer l’autorité de la police !»

Aboubakr Mekhalfi, chef de sûreté de wilaya

«Il faut restaurer l’autorité de la police !»

1376

Le problème des parkings sauvages au niveau de la wilaya de Bouira, ne date pas d’hier et prend chaque jour des proportions alarmantes.  On ne peut nier la responsabilité des autorités, notamment les services de la police, ne serait-ce que pour leur passivité face à ce fléau.  C’est cette passivité facilement assimilable à du laxisme, qui est aujourd’hui pointée du doigt par les citoyens. Ces derniers, s’accordent unanimement à dire que la police ne fait pas son travail. Cet avis, est certes discutable, mais il est conforté et consolidé par la gestion antérieur plus ou moins anarchique des services de la sûreté de wilaya. Durant plusieurs années, on a laissé proliférer  la « gangrène » des parkings sauvages. Dans le but d’en savoir plus sur les nouvelles dispositions prises par le département de Dahou Ould Kablia en vue de réglementer, à défaut d’éradiquer cette « activité » nous avons pris contact avec l’actuel chef de sûreté de la wilaya de Bouira, M. Aboubakr Mekhalfi. Interrogé sur le phénomène des parkings sauvages à travers la wilaya, plus précisément au niveau du chef-lieu, notre interlocuteur nous dira : «  Nous sommes décidés à y mettre un terme coûte que coûte », avant de poursuivre, en précisant que les directives du ministère de l’Intérieur sont claires : « Ces parkings sauvages doivent disparaître ! Les citoyens en ont plus qu’assez de se voir racketter à chaque coin de rue. Ces pratiques ont proliféré du fait d’un contexte social que tout le monde connaît, mais désormais ils doivent cesser !», a-t-il affirmé. A la question de savoir comment ses services vont s’y prendre pour en finir avec  ce fléau, le chef de sûreté fraîchement installé n’est pas allé par quatre chemins : « Il faut restaurer l’autorité de la police », a-t-il asséné avant d’expliquer que des mesures adéquates étaient en cours d’études, dans le but d’éradiquer ce fléau d’une manière douce mais efficace : « Je peux vous affirmer que nous sommes en train de préparer un plan qui devrait diminuer sensiblement et d’une manière progressive l’existence de ces parkings illicites ».  A propos des délais de la mise en place de ce plan, M. Mekhalfi, s’est montré peu loquace, indiquant simplement qu’il sera lancé très prochainement. Abordant le sujet de la réglementation des parkings sauvages, notre interlocuteur indiquera que les autorités de la wilaya vont être mises à contribution, dans le but de stopper et par la suite éradiquer ce phénomène : « en ce qui concerne mon secteur, j’ai chargé mes agents de faire preuve de fermeté. Comme je l’ai déjà expliqué les citoyens doivent sentir que la police est là pour les protéger. De ce fait, il est impératif de rétablir l’aura de l’agent de l’ordre », a-t-il insisté.
Il ajoutera : « Quand les citoyens reprendront confiance en la police et sentiront réellement que le policier est là pour faire régner la loi et l’ordre, ils viendront tout naturellement se plaindre du racket qu’ils subissent. Et là ce sera à nous de faire notre travail ! ». Pour conclure, le chef de sûreté de Bouira a tenu à préciser que tout ce qui a été toléré des années durant ne peut être éradiqué du jour en lendemain : « Je suis à l’écoute des citoyens et je comprends leur lassitude face à de pareilles pratiques. 

Une chose est sûre, ces parkings sauvages sont voués à disparaître ».

Ramdane.B