Accueil Kabylie Aït Aggouacha sort de sa léthargie

Tizi-Ouzou Plusieurs projets réalisés ces quelques dernières années à travers la commune

Aït Aggouacha sort de sa léthargie

2217

La commune d’Aït Aggouacha, sise à environ 05 Kms de Larbâa Nath Irathen, a bénéficié de 40 millions de dinars dans le cadre des PCD 2015.

Au grand bonheur des citoyens, le chef-lieu ainsi que les villages de la localité suscitée connaissent d’importants projets qui amélioreront à coup sûr le cadre de vie de la population locale. « En effet, la plupart des projets inscrits sont lancés et seront bientôt achevés », dira le P/APC. Et d’ajouter : « cette cagnotte sera répartie selon les priorités mais chaque village aura son quota. Concernant le PCD 2014, nous avons une complémentaire de 15 millions de dinars, car nous occupons la première place en matière d’exécution du programme. En fait, ce bonus de 15 millions DA, nous l’avons consacré pour différents projets, tels le revêtement en BB d’un tronçon de deux kilomètres au niveau d’Aguemoune Izem. Nous avons aussi, avec cette enveloppe supplémentaire, réalisé un jardin public au niveau du chef-lieu. Ce projet d’une grande importance du fait qu’il est le premier du genre dans la localité a coûté la bagatelle de six millions de dinars ». « Avec ce même bonus, nous avons pu lancer d’autres projets aussi importants les uns que les autres, tels la réalisation d’un mur de soutien au niveau du village d’Ath Hemou, d’un coût d’un million de dinars. Toujours dans le but de répondre aux besoins des citoyens et de prendre en charge les nombreuses doléances exprimées par les villageois, nous avons entamé de nombreux travaux, dont la plupart seront bientôt achevés et réceptionnés. Ces travaux lancés concernent le secteur des travaux publics, pour qui nous avons consacré 18 millions de dinars, celui de l’hydraulique qui a hérité de deux millions de DA, ainsi que celui de l’aménagement urbain pour lequel pas moins de 18 millions de DA ont été consacrés. En outre, chaque village a bénéficié d’une enveloppe importante, selon les besoins exprimés. À Aguemoune Izem, en plus de l’éclairage public et du bétonnage des venelles, une stèle sera érigée au niveau de la place du village. Le village d’El Misser aussi a bénéficié de plusieurs projets, tels la remise en l’état des ruelles endommagées suite aux travaux de gaz effectués ainsi que l’aménagement d’une salle de sport. D’autres villages, à l’instar d’Aït Meraou, Icheridene Aît Mimoune,… sont également en chantier », enchaînera-t-il avant de conclure : « vu que notre région est montagneuse et isolée, où la saison froide est des plus rudes, nous avons fait en sorte d’accélérer la cadence des travaux de raccordement au gaz naturel. Avant l’hiver prochain, nous allons atteindre les 100% du taux de pénétration ». En effet, vu l’emplacement géographique et la rudesse de l’hiver dans cette région, le gaz de ville est une aubaine pour les habitants, qui ont souffert durant des années de l’absence de cette commodité. Atteindre les 100% du taux de pénétration est effectivement une prouesse. D’ailleurs, les citoyens saluent le travail qu’accomplit l’exécutif communal.

Y.Z.