Accueil Kabylie Des projets dans les limbes

Des projets dans les limbes

1863

“Notre commune a bénéficié de plusieurs projets dans le cadre de la solidarité mais à ce jour il ne sont toujours pas lancés et il revient à la DAS de nous expliquer le pourquoi de ces lenteurs” le P/APC d’Adekar, Idir Hamour qui veut terminer son mandat d’édile communal en laissant l’empreinte de son passage, ne sait quel sens donner à tous ces projets dont sa commune a bénéficié, mais qui tardent à voir le jour. Que ce soit dans le cadre du TUP HUMO ou bien dans celui du DEW, la commune a été pourtant généreusement dotée. Aménagement et revêtement des pistes Bekkar, entretien des établissements scolaires, AEP divers villages et revêtement de la piste Henied, tels seraient, selon le premier responsable de la commune, les intitulés des projets dont sa commune a bénéficié dans le cadre de la solidarité, “mais sur papier uniquement” tient-il à nous préciser. Le lancement de ses projets reste un point d’interrogation. “Nous attendons la bonne volonté de la DAS car malgré nos multiples interventions nous ne voyons rien venir !” déclare-t-il. Commune rurale, sans ressources notables, Adekar mérite amplement que ces projets se concrétisent rapidement. Il est vain et même dangereux de servir de beaux discours sur l’exode rural, le chômage et tout le toutim sans transformer ces paroles en action. Comment lutter contre l’exode rural, sinon en améliorant le cadre de vie des ruraux.

Comment lutter contre le chômage sinon en lançant des projets ambitieux, générateurs d’emplois et surtout comment redonner confiance à une population totalement désillusionnée sinon en travaillant sérieusement à son bien-être.

Et de toute évidence, ce n’est pas en ajournant des projets qui ne demandent qu’à être réalisés qu’on regagnera la confiance de la population.

Boualem B.