Accueil Kabylie La population dénonce «les promesses non tenues»

BOUMERDÈS - Raccordement au réseau électrique

La population dénonce «les promesses non tenues»

150

Plusieurs foyers ne sont toujours pas raccordés au réseau d’électricité dans plusieurs localités de la wilaya de Boumerdès, particulièrement rurales. En effet, l’électrification rurale tarde à se généraliser, en dépit des efforts fournis par les pouvoirs publics.

«Les chiffres ne reflètent toujours pas la réalité», a lancé un habitant d’Iazzouzen dans la commune de Chabet El Ameur. «Ils avancent un taux d’électrification de 98%, alors que nous continuons à vivre sans électricité depuis plusieurs années, malgré nos réclamations», a-t-il ajouté. Notre interlocuteur a également affirmé qu’une quinzaine de foyers, au lieudit Ighzer Amokrane, ne sont pas raccordés au réseau d’électricité.

Les familles qui y vivent en pâtissent, notamment en cette période de froid. «Nous avons frappé à toutes les portes, en vain», a-t-il poursuivi, tout en dénonçant l’immobilisme des élus locaux qui, auparavant, avaient promis d’aider ces familles à accéder à cette importante énergie. Il a même avoué avoir procédé à un branchement chez un voisin pour éclairer sa maison.

Ces branchements sont d’ailleurs la cause de plusieurs chutes de tension, notamment en cette période hivernale, où la consommation quadruple. On a aussi signalé l’insuffisance et la faiblesse de la capacité des transformateurs et des postes électriques conçus pour couvrir un nombre bien déterminé de maisons. Ainsi, au village l’Afrique dans la commune de Thenia, pas moins de cinq foyers ne sont toujours pas raccordés au réseau électrique. «Cela fait trois décades que nous réclamons l’électricité, sans résultat», a conclu un habitant de ce village.
Z Youcef