Accueil Kabylie La ville étouffe

Souk El-Tenine

La ville étouffe

244

Traverser aujourd’hui le chef-lieu de la commune de Souk El-Tenine est devenu un véritable calvaire à cause des énormes embouteillages qui s’y forment à tout moment de la journée. C’est encore plus difficile les lundis et jeudis, jours du marché bihebdomadaire. En effet, ce chef-lieu est traversé par un grand flux d’automobiles, ce qui provoque l’agacement des usagers et cause des désagréments aux habitants et riverains, qui ont en assez des klaxons, des cris et des disputes entre les automobilistes…

La mauvaise organisation qui règne dans cette petite ville est, sans doute, la raison principale de cet état de fait. En effet, l’occupation anarchique des fourgons de transport de la placette principale, desservant la commune voisine, Maâtkas, et les divers villages de la commune, l’installation de commerçants de fruits et légumes et autres sur toute une ruelle, débordant même sur la voie centrale qui traverse la ville, sont les causes de ce cafouillis.

Une situation que l’on observe à n’importe quelle heure de la journée. Par ailleurs, on se souvient qu’à un certain moment, l’ouverture du marché de proximité, réalisé dans les anciens locaux de Souk El-Fellah, mitoyen au siège de l’APC, avait un tant soit peu amélioré les choses. Mais cela n’a pas trop duré puisque les commerçants ont vite déserté le marché pour reprendre leurs places dans la rue.

Un nouveau plan de circulation avait été aussi mis en place mais il a vite été abandonné à cause de ces commerçants récalcitrants, qui se sont réapproprié l’espace destiné à la circulation. A noter que le passage des véhicules de gros tonnage accentue les bouchons et crée des situations inextricables, qui ne se résolvent qu’après biens des démêlés. Pourtant, on parlait depuis longtemps d’une déviation à réaliser, en passant par le lieu-dit «Lvir lethniyen». Mais…

Rabah A.