Accueil Kabylie La voix de l’enfant de Béjaïa présente

N’Djamena - 8e édition du Forum africain sur la gouvernance de l’internet

La voix de l’enfant de Béjaïa présente

104

L’association La voix de l’enfant de la wilaya de Béjaïa a représenté l’Algérie à la 8e édition du Forum africain sur la gouvernance de l’internet (FAG) organisé la semaine dernière à N’Djamena (Tchad). Bouchebbah Louiza, membre de l’association, a été l’unique représentante de l’Algérie à cet événement regroupant des jeunes africains. Pour rappel, le Forum africain sur la gouvernance et l’internet a été organisé par l’Union africaine et la République du Tchad. Il s’est déroulé à l’hôtel Radisson Blu, situé dans la capitale tchadienne.

Cette rencontre de dimension internationale a été clôturée par la lecture des recommandations des travaux de cette édition. «Le forum inclusif a réuni des acteurs importants de l’internet pour discuter d’un certain nombre de choses. C’est un laboratoire d’idées organisé par la Commission de l’Union africaine et l’ensemble des organes d’Afrique et en dehors d’Afrique», lit-on dans la déclaration finale sanctionnant les travaux de ce 8e Forum. En outre, les recommandations des jeunes participants à cet événement se sont articulées, comme l’a souligné le représentant de la Commission de l’Union africaine, Mouktar Iben, dans son discours de clôture, autour de «l’accès à internet pour la population rurale, l’importance de la cyber sécurité et de l’accessibilité à internet».

Pour rappel, l’association «La voix de l’enfant» de la wilaya de Béjaïa, créée en 2014, vise à promouvoir les droits de l’enfant et à l’aider à prospérer. Par ailleurs, cette association vient de lancer un appel à candidature «Camp des protecteurs des droits de l’enfant». Dans la déclaration finale, il a été également mentionné : «Après le partenariat qui a relié les deux associations «La voix de l’enfant» de la wilaya de Béjaïa et «Ibn Badis» de la wilaya de Ghardaïa dans le cadre du projet «J’écris mes droits», financé par le PCPA Joussour, voilà que ces deux partenaires reviennent avec un nouveau projet intitulé «Camp des protecteurs des droits de l’enfant».

Ce dernier sera exécuté entre Béjaïa et Ghardaïa. C’est un cycle de formations pour renforcer les capacités des 25 acteurs de l’enfance de la wilaya de Béjaïa et des 25 acteurs de la wilaya de Ghardaïa, et ce en utilisant une approche multidisciplinaire des droits de l’enfant. Il convient de signaler que ce projet est destiné aux enseignants, au personnel de l’école, aux juristes, journalistes, éducatrices, sociologues, psychologues et militants associatifs», a souligné Ayadi Zineb, présidente de l’association «La voix de l’enfant» de la wilaya de Béjaïa.

Achour Hammouche