Accueil Kabylie Le foyer de jeunes toujours pas opérationnel

Tafoughalt

Le foyer de jeunes toujours pas opérationnel

124

Le foyer de jeunes de Tafoughalt lancé en 1991, n’est toujours pas opérationnel. Tous les exécutifs ayant succédé à la tête de l’APC depuis, promettaient à chaque fois de le mettre en service, en vain. Pis encore, il se dégrade de jour en jour: vitres brisées, infiltrations d’eau …

Il est dans un état d’abandon alors qu’il peut servir les jeunes de ce village de 5000 habitants qui n’ont que les cafés maures pour passer leur temps. «Je me rappelle qu’il a été inscrit dans le cadre du plan quinquennal 1985-1989. Il a tardé pour être lancé à cause du manque d’assiette foncière dans notre village. Finalement, nous avons dégagé un terrain qui appartient à Tajmaât.

Tout de même, cela n’a pas été facile car il y avait des oppositions», confiera un ex-membre de l’association Tiwizi aujourd’hui dissoute. Et d’ajouter: «En dépit de tous les problèmes, il a été concrétisé. Cependant, il n’a ouvert ses portes qu’au début des années 2000 lorsqu’il a été pris en charge par l’association Tasuta. Et après le décès du président, Arezki Tifaoui, il est fermé».

En 2008, le comité de village Tadukli a obtenu son extension. La construction initiale a bénéficié dans la cour d’un autre bloc de trois salles au rez-de chaussée et d’autres au premier étage. Avec cette extension, tout le monde croyait qu’il allait être mis en service. Jusqu’à aujourd’hui, il est toujours fermé.

« De telles structures devraient être transférées à la direction de la Jeunesse et des Sports parce que l’APC ne peut pas les gérer. Elle n’a pas surtout de personnel qualifié. En tout cas, nous ne ménagerons aucun effort pour que ce foyer devienne un point de chute pour nos jeunes. Il peut leur rendre énormément de services», dira un membre de l’association Tasuta n’Tfughalt ressuscitée après avoir été mise en veille depuis des années.

Il est attendu que les jeunes membres de cette association y activent dans cette structure. «Nous avons un programme intéressant et pour le concrétiser nous devons avoir une structure d’accueil. La seule qui existe dans notre village est ce foyer pour jeunes. Nous pensons même à donner des cours non seulement aux élèves des classes d’examen mais aussi aux personnes désireuses d’apprendre les langues telles Tamazight, les langues française et anglaise», poursuivra le même membre de Tasuta.

En somme, il y a beaucoup de volonté chez les jeunes du village dont la plupart sont des universitaires. Donc, il faudrait aussi que les autorités fassent des efforts de leur côté pour rénover un tant soit peu cette structure juvénile avant qu’elle ne devienne un lieu de rencontres nocturnes pour les noctambules du village.

Amar Ouramdane