Accueil National Les étudiants se mobilisent

Tizi Ouzou : Ils ont organisé un sit-in hier devant le siège de la wilaya

Les étudiants se mobilisent

2259

Pour lancer un cri de détresses aux hautes autorités de l’état à propos des circonstances déplorables et critiques dont souffrent des milliers de citoyens et dans lesquelles se sont retrouvées plusieurs localités de la wilaya, une centaine d’étudiants s’est mobilisée, hier, procédant à une action de manifestation pour contester la manière par laquelle agissent les autorités face à la situation cruciale dans laquelle sont plongées plusieurs régions et villes à travers la wilaya, notamment les régions perchées sur les hauteurs des montagnes, suite à la terrible tempête de neige qui frappe le nord du pays.

C’est ainsi que ces étudiants ont décidé de marcher, de l’université Mouloud Mammeri jusqu’au siège de la wilaya de Tizi-Ouzou où ils ont tenu un sit-in. « Si on a décidé aujourd’hui de sortir dans la rue, ce n’est que pour accomplir notre devoir envers nos concitoyens, bloqués pendant plusieurs jours dans leurs hameaux isolés à cause de l’épaisseur de neige qui a atteint plus de 2 m, et pour faire entendre leurs voix à travers notre action », déclare un manifestant en indiquant espérer vivement « que les autorités locales interviennent et procèdent à des actions au bénéfice de ces habitants, sinistrés et désemparés, pour leur porter assistance et les soulager, au moins en les ravitaillant en denrées alimentaires et en gaz butane ». Il faut dire que face à la quantité de neige qui est tombée sur les régions de haute Kabylie, les populations locales s’étaient retrouvées incapables de faire face, seules, aux énormes dégâts occasionnés par ces intempéries, étant donné que les moyens dont disposent les différentes municipalités se sont avérés limités. C’est ce qui a incité ces étudiants, selon eux, à faire passer ce message, à vrai dire un SOS, aux autorités locales, insistant sur « la nécessité d’intervention et de mobilisation de grands moyens de déneigement dans les plus brefs délais en vue de minimiser les dégâts et d’éviter l’irréparable ».

Fatma C.