Accueil National Exigence d’une hausse de 2 DA/km

Exigence d’une hausse de 2 DA/km

1798

Emboîtant le pas à l’Organisation nationale des transporteurs, qui a exigé une augmentation d’un dinar le kilomètre, les chauffeurs des transports en commun affiliés à l’Union générale des commerçants et artisans, au nombre de 3 000 à l’échelle nationale, ont adressé la semaine passée, une correspondance à la direction générale des transports dans laquelle ils ont réclamé une hausse de 2 DA par kilomètre. Seule façon pour faire face à l’augmentation du gasoil, nous dira Abdennour Zaber, porte-parole de la section des transports de l’UGCAA. En attendant la réponse du département de Mohamed Maghlaoui, les transporteurs de la dite union décident de temporiser en espérant trouver une oreille attentive susceptible de prendre en charge leurs doléances qui s’articulent essentiellement sur les charges fiscales et parafiscales. Mais dans le cas où il n’y aura aucun changement à leur situation, souligne M. Zaber, des actions de protestation seront déclenchées.’’Notre revendication de revoir le prix du ticket remonte à 2001. Une commission mixte a été installée au niveau du ministère des Transports pour étudier cette question mais en vain. Aucune suite favorable ne s’est pointée à l’horizon’’, dira notre interlocuteur. C’est pourquoi ils ont décidé de revenir à la charge. Certains d’entre eux, impatients, sont déjà passés à l’acte en augmentant le prix du ticket. Ce faisant, ils ont outrepassé la réglementation, sachant que seule la direction des transports est habilitée à trancher cette question. Mais, malheureusement, à défaut du contrôle vigoureux, certains propriétaires de bus font leur loi sur le terrain. Ce qui explique l’anarchie qui bat son plein dans ce secteur. Pas plus loin qu’hier, à Réghaïa, les voyageurs voulant rejoindre Alger ont été surpris par la nouvelle tarification décidée du jour au lendemain. Les affiches placardées au niveau de la station de transport indiquent qu’à “partir d’aujourd’hui (hier) le prix du ticket Reghaïa-Alger sera de 30 DA au lieu de 24 DA”, soit une augmentation de 6 DA. Chose qui a suscité la colère des voyageurs. Ces derniers ont réclamé des explications aux receveurs de bus. Ces derniers ont balancé la balle au syndicat. ’’Cela a été décidé suite à l’augmentation du gasoil’’, souligne un des receveurs. Le porte-parole de la section transporteurs de l’UGCAA a démenti ce fait en indiquant que le syndicat n’a aucun droit de mettre en application une telle mesure si la tutelle n’a pas donné son approbation.

Wassila O. H.