Accueil National Bensalah renouvèle son appel

Dialogue national

Bensalah renouvèle son appel

90

Le chef de l’état, Abdelkader Bensalah, a renouvelé, avant-hier soir, son appel au dialogue pour surmonter la situation de crise politique que vit le pays.

«J’appelle encore à un dialogue national sérieux, élargi et sans exclusion, en tant que voie garantissant au peuple algérien le droit de choisir le président de la République, le plus rapidement possible, une fois instaurée la confiance dans les mécanismes assurant la régularité et la transparence de l’élection présidentielle», a dit le chef de l’État dans son discours prononcé la veille du double anniversaire du 20 août 1955 et du 20 août 1956.

Bensalah a entamé son allocution par l’intérêt de hiérarchiser les priorités, dont la plus importante pour lui et pour le chef d’état-major militaire demeure l’organisation de l’élection présidentielle : «Ma conviction est que l’Algérie forte (…) exige plus que jamais, en cette conjoncture particulière, une hiérarchisation des priorités afin d’éviter des conséquences incertaines, quand bien même leurs prémices sont perceptibles», a-t-il indiqué, affirmant que «la voie du dialogue est la seule et unique (voie devant permettre) de surmonter la situation actuelle».

Pour le chef de l’Etat, cette option est «favorablement accueillie par l’opinion publique et enregistre une adhésion et un soutien croissants de la part des acteurs de la scène politique». D’autant plus, a-t-il dit, «notre confiance est de plus en plus grande de parvenir aux objectifs escomptés depuis qu’une instance souveraine et entièrement indépendante a engagé avec lucidité, efficacité et ouverture, sa noble démarche de facilitation du dialogue».

«Un dialogue incontournable, poursuit Bensalah, pour la réalisation du plus large consensus national possible, permettant au peuple algérien d’exercer sa souveraineté à travers une élection présidentielle crédible et incontestable, car étant aux yeux de la majorité du peuple et des forces politiques, non seulement une nécessité impérieuse mais également une solution urgente à même de garantir à notre pays un nouveau départ avec des institutions constitutionnelles pleinement légitimes».

Et de renouveler, encore une fois, son appel à la participation à ce processus engagé par le Panel que coordonne Karim Younes : «Je ne puis ici que renouveler mon appel à toutes les bonnes volontés parmi les forces politiques, les acteurs de la société civile et les personnalités nationales à contribuer à la réunion des conditions appropriées et à faire avancer le processus de dialogue pour atteindre rapidement ses objectifs».

Faisant éloge à l’Armée nationale populaire et à son chef d’état-major, Ahmed Gaïd Salah, ainsi qu’à toutes les forces de sécurité pour leur «attachement sincère à la préservation du caractère constitutionnel de l’Etat et sa pérennité», Abdelkader Bensalah est «profondément convaincu que les développements positifs et encourageants que connaît la scène nationale sont la preuve de la capacité de notre grand peuple, qui a réalisé des miracles, à s’inspirer de son génie collectif pour surmonter la conjoncture actuelle et construire un avenir meilleur et prometteur pour nos citoyens et générations futures», a-t-il conclu.
M. A. T.