Accueil A la une Ce qui a changé dans la procédure

VISA SCHENGEN - Le nouveau code en vigueur depuis le 2 février

Ce qui a changé dans la procédure

9813

Les frais des demandes de visa Schengen ont officiellement augmenté depuis le
2 février courant, conformément à la nouvelle règle de la Commission européenne. L’augmentation des frais concerne toutefois deux catégories seulement, précise le centre VFS Global. Les Algériens demandeurs de ce visa de court séjour devront désormais débourser la somme de 80 euros, soit l’équivalent de 10 600 dinars (au taux de change) pour les personnes de plus de 12 ans. Pour les demandeurs de visa âgés de 6 à 12 ans, ils devront dorénavant s’acquitter de la somme de 40 euros, équivalent à 5 300 dinars, souligne VFS Global.

Ces nouveaux tarifs ont été décidés dans la modification du code des visas Schengen, effective à compter du 2 février donc. L’ambassade de la République tchèque à Alger a publié, la semaine dernière, un communiqué expliquant cette modification du code des visas Schengen. Dans le communiqué, l’ambassade rappelle «qu’une modification du règlement No 810/2009 sur le code communautaire des visas (code des visas) entrera en vigueur le 2 février 2020». Les frais de visa passent à 80 € (au lieu de 60 €), indique l’ambassade, tandis que les frais de dossier pour un enfant âgé de 6 à 12 ans passent à 40 €.

Le délai de traitement des demandes restera de 15 jours à partir de la date de soumission de la demande, poursuit la même source, qui précise que «l’Office est en droit de le prolonger jusqu’à 45 jours», soulignant qu’un autre changement est prévu, concernant la délivrance des visas à entrées multiples : «La délivrance d’un visa autorisant plusieurs entrées dans la zone Schengen pendant un an est possible après trois visas Schengen d’entrée unique correctement utilisés au cours des deux années précédentes». Un visa d’une durée de deux ans sera délivré après «l’utilisation correcte» d’un visa à entrées multiples d’une durée d’une année au cours des deux dernières années, ajoute la même source.

De même, un visa d’une validité de cinq ans sera délivré après «l’utilisation correcte» d’un visa d’une durée de deux ans au cours des trois dernières années. Il est à rappeler que Les nouvelles règles entérinées en juin dernier par le Conseil de l’Union européenne imposent un nouveau code des visas Schengen. Néanmoins, à côté de cette hausse des frais, des avantages sont introduits dans le nouveau code en faveur des personnes ayant déjà reçu des visas Schengen. Il s’agit d’avantages accordés aux voyageurs qui se rendent fréquemment dans l’espace Schengen et qui ont des antécédents positifs, en matière de visa.

Selon Schengen Visa Info, les voyageurs ayant «utilisé légalement leurs visas précédents, qui ont une bonne situation économique dans leur pays d’origine et qui ont l’intention réelle de quitter le territoire des États membres avant l’expiration de leur visa, pourront bénéficier d’un visa à entrées multiples, valable cinq ans au maximum». Le nouveau code prévoit aussi que la période de dépôt des demandes sera prolongée. Ce qui est perçu comme un avantage pour les demandeurs de visa Schengen, puisqu’il prolonge la période pendant laquelle une demande peut être déposée de 3 à 6 mois, avant un voyage.

Néanmoins, le délai de dépôt d’une demande ne doit pas être inférieur à 15 jours avant le voyage prévu dans l’espace Schengen. Le nouveau code ne prévoit pas de rendre la souscription à l’assurance voyage facultative, elle est plutôt obligatoire. «L’assurance voyage reste obligatoire pour les demandeurs de visa Schengen», indique la même source.

M. A. T.