Accueil National La contestation s’amplifie à Bouira !

UGTA - Mouvement de fronde au sein de l’union de wilaya

La contestation s’amplifie à Bouira !

83

Le mouvement de fronde qui touche depuis plusieurs semaines le bureau de wilaya de l’UGTA ne cesse de prendre de l’ampleur. En effet, après les sections syndicales de plusieurs communes, des secteurs de la santé, des travaux publics et de l’enseignement supérieur, c’est au tour des coordinations des sections syndicales de l’UGTA des daïras de M’chedallah et de Bechloul de rejoindre le mouvement, réclamant le départ immédiat du coordinateur de wilaya.

C’est à travers une déclaration rendue publique, hier, que ces deux coordinations regroupant une vingtaine de sections syndicales ont officiellement annoncé leur ralliement au mouvement de fronde. Dans cette même requête, les signataires ont dénoncé ce qu’ils ont qualifié de «chantage» du coordinateur de la wilaya lequel, selon-eux, menace de radier les syndicalistes de Bouira, qui adhèrent à ce mouvement. «En tant que syndicalistes engagés dans les luttes ouvrières, nous nous sommes inscrits dès le début du mouvement populaire du 22 février pour un changement radical et démocratique.

Malheureusement, au lieu de s’associer à la démarche populaire visant à établir un État de droit et de justice, notre coordinateur s’est rallié à la cause du secrétaire général de l’UGTA, désavoué par l’écrasante majorité des adhérents du syndicat. Pis encore, ce dernier garde les mêmes réflexes et les mêmes méthodes de gestion datant d’une autre ère avec, notamment, une absence totale de communication et de transparence», lit-on dans cette déclaration, dont une copie nous a été remise.

Les syndicalistes frondeurs ajoutent qu’ils ne reconnaissent plus la légitimité du coordinateur de wilaya et ont aussi réclamé l’organisation dans les meilleurs délais d’un congrès de wilaya pour l’élection d’un nouveau coordinateur, en plus de nouveaux représentants de la wilaya, au sein de la centrale syndicale de l’UGTA. «À partir de cette date, nous ne reconnaîtrons plus les décisions émanant de l’actuel coordinateur de wilaya, qui souffre d’un manque de légitimité, étant donné que la majorité des sections syndicales ont réclamé son départ», ont-ils enfin souligné. À noter que les syndicalistes frondeurs préparent une importante marche au chef-lieu de la wilaya pour réclamer le départ de l’actuel coordinateur de l’UGTA.

Oussama K.