Accueil National La DFEP s’engage dans la proximité

BOUIRA - Formation professionnelle

La DFEP s’engage dans la proximité

56

La direction de la formation et de l’enseignement professionnels de la wilaya de Bouira organise, du 17 au 21 septembre, des journées portes ouvertes sur le secteur au niveau de la Maison de la culture Ali Zamoum. Cette opération d’information et de sensibilisation intervient juste avant la rentrée de la formation professionnelle prévue pour le 29 septembre afin de cibler un large public, notamment les jeunes n’ayant pas eu la chance de décrocher leurs examens du BEM ou du Bac.

«Il s’agit là d’une tranche de jeunes que nous avons ciblés et qui sont essentiellement issus des classes de terminale, 1ère AS, 2ème AS et de la quatrième année moyenne. L’opération de vulgarisation et de sensibilisation voit la participation de toute les franges de la société, notamment des parents d’élèves», indique Arab Abdenacer, directeur de la formation et de l’enseignement professionnels de la wilaya de Bouira. «Nous avons choisi la Maison de la culture Ali Zamoum pour sa situation au cœur de la ville et ce sont là les instructions reçues pour animer ces journées au chef-lieu de wilaya en présence de tous nos établissements», explique le DFEP de Bouira.

Pour M. Arab, les objectifs visés sont de présenter les potentialités du secteur en termes d’équipements et des moyens humains. «Nous avons des équipements technico-pédagogiques que l’on doit présenter au large public, de même que nous avons invité nos partenaires avec l’ensemble des dispositifs de soutien de l’État, comme l’ANSEJ, l’ANGEM, la CNAC, l’AWEM ainsi que la chambre d’artisanat et des métiers. Nous avons essayé d’élargir au maximum le nombre d’exposants pour offrir une vision riche et variée des opportunités de travail s’offrant aux futurs stagiaires», souligne M. Arab.

Par ailleurs et afin de ne léser aucune localité, notre interlocuteur mets l’accent sur d’autres actions de sensibilisation et d’information qui se font en continuité avec ces journées au niveau des endroits reculés de la wilaya. «Nos campagnes d’information s’effectuent à partir du mois de mars et jusqu’à ce à ce jour. L’opération d’information et de communication s’effectue à travers des journées portes ouvertes que l’on organise localement dans les établissements des endroits reculés, en plus des caravanes que nous menons dans ce sens et qui touchent tous les villages enclavés de la wilaya», a déclaré M. Arab.

On apprendra qu’actuellement la wilaya de Bouira compte trente-trois établissements publics entre instituts CFPA et annexes, en plus d’une dizaine d’établissements privés, ce qui porte le nombre à 43 établissements. Ce qui permet à la DFEP de couvrir d’une manière uniforme équilibrée le territoire de la wilaya en matière de formation. Ces journées portes ouvertes auxquelles sont conviés les dispositifs de soutien ainsi que l’agence pour l’emploi mettent en exergue les opportunités d’emploi qui existent à travers les différents secteurs d’activités.

«Nous accompagnons les stagiaires et nous ne nous dérobons pas de cette mission et de cette responsabilité qui est de former les jeunes pour qu’ils puissent par la suite accéder à un travail. Auparavant, nous décrochions des contrats de travail CTA (Contrat de Travail Aidé) mais depuis le mois de janvier dernier, il y a de petites difficultés. Toutefois, nous faisons de notre mieux afin que le jeune soit inséré rapidement dans le monde du travail.

Durant la formation, on leur dispense même un module technique de recherche d’emploi (TRE) animé par les responsables des différents dispositifs et surtout par l’AWEM», soutient le DFEP. L’ANSEJ, l’ANGEM ainsi que la CNAC, de leurs côtés, proposent des crédits visant à faciliter la création de micro entreprises et faire des nouveaux diplômés de futurs investisseurs. Pour cette année, la DFEP de Bouira dispose de 8 640 places pédagogiques à travers les CFPA, annexes et les cinq instituts nationaux à Bouira, Lakhdaria, Sour El Ghozlane et M’Chedallah.

Hafidh Bessaoudi