Accueil National La rue ne décolère toujours pas

Boumerdès

La rue ne décolère toujours pas

41

La rue gronde toujours à Boumerdès. Hier, alors que Bensalah prenait officiellement ses fonctions de chef de l’Etat, les manifestations se déroulaient dans le calme dans plusieurs wilayas du pays. A Boumerdès, après une marche qui eut lieu la veille au chef-lieu de wilaya, les travailleurs de l’AWEM ont observé un sit-in devant le siège de la wilaya. Ils dénonçaient une tentative de «retour déguisé» du système politique décrié par le peuple. «La solution ne viendra pas de ceux qui ont servi le système Bouteflika pendant des décennies.

C’est du replâtrage», lance Djamel, un fonctionnaire qui tenait dans sa main une banderole sur laquelle était écrit «Dégagez les 4 B». D’autres fonctionnaires de différentes directions, dont celle de la jeunesse et des sports, ont rejoint le rassemblement. «Gaid Salaha a fait passer l’article 102, mais il n’a pas tenu sa promesse lorsqu’il évoquait les articles 07 et 08 de la Constitution», nous dira un manifestant. Les agents de Sonelgaz et les communaux ont eux aussi observé des sit-in, pour protester contre ce qu’ils qualifient de «coup d’Etat» contre la volonté du peuple en nommant Bensalah à la tête du pays.

Les avocats de la wilaya de Boumerdès ont boycotté, hier, les audiences et toutes les activités au niveau des instances judiciaires de la wilaya, pour protester contre ce qu’ils qualifient d’actes de «répression à l’encontre de la défense», après l’arrestation de l’avocat Dabouz Salah poursuivi par le procureur général de Ghardaia. Cette action de protestation a été décidée par le barreau de Boumerdès qui s’est réuni dimanche dernier.

Youcef Z.