Accueil A la une Le FFS réplique au RCD

APW DE TIZI-OUZOU - Au lendemain de la session avortée

Le FFS réplique au RCD

1172

Le groupe APW du FFS a réagi, hier, à la déclaration publique du groupe RCD, considérant cette dernière comme «mensongère» et dénonçant «une tentative de blocage» de l’APW.

Le groupe FFS a qualifié la déclaration du groupe du RCD de «mensongère et insultante à l’égard de l’assemblée et de son président», dénonçant une «tentative de blocage de l’APW par les élus RCD et certains élus qui se disent du FFS qui font alliance». «Pour lever les équivoques et afin d’éclairer nos concitoyens et l’opinion publique sur les véritables motivations de ces élus, des clarifications sont nécessaires», estime le groupe FFS.

«Depuis l’installation de notre assemblée, les élus du RCD tentent désespérément de bloquer le fonctionnement de l’APW de Tizi-Ouzou, en s’opposant à tous les projets de développement et en votant contre toutes les subventions qu’accorde l’APW au mouvement associatif, aux comités de villages et les aides octroyées aux communes», accuse-t-il. Et d’ajouter : «Cette démarche a atteint son paroxysme lorsque les élus de cette formation politique ont exigé le transfert de l’élaboration et de la répartition du budget de la wilaya à l’administration, alors qu’il s’agit d’un acquis aux mains des élus arrachés grâce à de hautes luttes contre le pouvoir qui a tout fait pour déposséder les assemblées élues de leurs prérogatives».

Le groupe FFS a fait savoir dans sa déclaration que «depuis l’installation de notre assemblée, les élus du RCD n’ont pas voté des programmes et des opérations ayant un impact direct sur le développement économique et social de notre wilaya». Parmi les programmes et les opérations que les élus du RCD n’ont pas votées, cite-t-il, «120 milliards pour la réhabilitation des chemins communaux ; 200 milliards pour la réhabilitation et l’extension des réseaux AEP ; 42 milliards pour la réhabilitation de 10 stades communaux ; 89 milliards destinés aux communes touchées par les inondations ; 94 milliards destinés à la réalisation de 49 aires de jeux en gazon synthétique ; 135 milliards pour l’achat de 10 camions citernes et 15 tracteurs avec citernes au profit des communes ; 13 milliards pour la réalisation et l’équipement de 5 salles omnisports ; 30 milliards destinés à l’ouverture de 200 km de pistes rurales ; 30 milliards pour l’aménagement de 380 km de pistes agricoles». Ou encore «20 milliards destinés à l’EPIC de wilaya d’éclairage public ; 20 milliards destinés à l’achat de chasse-neige pour les communes enclavées ; 20 milliards pour l’achat de véhicules au profit des bureaux d’hygiène communaux ; 7 milliards pour la réalisation d’un centre de repos au profit des retraités ; Subventions d’équilibre accordées à nos communes déficitaires ; 143 milliards destinés à la restauration scolaire et 18 milliards pour le ramassage scolaire et 14 milliards destinées à l’installation des chauffages au profit des écoles primaires».

Sans oublier, souligne-t-il, «les subventions accordées pour la prise en charge des engagements d’une soixantaine de club de football de notre wilaya et celles accordées à notre club phare, la JSK». Poursuivant l’énumération des délibérations non votées par le RCD, le groupe FFS citera en outre «les délibérations portant création d’une entreprise de gestion portuaire propre à la wilaya et la délibération portant assainissement du foncier et du patrimoine agricole de notre wilaya… Et la liste est encore longue».

«Cette démarche nous renseigne bel et bien sur les véritables intentions de ces élus insoucieux du développement de la wilaya et de l’intérêt général, d’autant plus que beaucoup parmi eux n’hésitent pas à se servir de la commande publique», ajoute-t-il. Le groupe FFS va plus loin en accusant le RCD de servir El Issaba : «Il est clair que ceux qui ont servi de lit à la dictature depuis les années 90 ne sauront être au service du peuple aujourd’hui. El Issaba sont ceux qui ont été au service des «janvieristes», participé au gouvernement de Bouteflika et cautionné tout les coups de force contre la volonté populaire et tentent aujourd’hui de s’improviser en opposition radicale pour une recomposition clanique au sein du système», note-t-il.

«Nous saurons déjouer ces manœuvres et ces visées sournoises. L’APW de Tizi-Ouzou est une assemblée au service du peuple et elle le demeurera, malgré les tentatives désespérées des exclus du système», affirme le groupe FFS. «L’APW de TiziOuzou et son président réitèrent leur engagement à œuvrer pour l’intérêt général de notre wilaya et continuer sa lutte aux côtés du peuple algérien qui manifeste depuis le 22 février pour son autodétermination», conclut la déclaration.
Kamela Haddoum.