Accueil National Les travailleurs d’Alcovel en grève

Akbou

Les travailleurs d’Alcovel en grève

64

Les travailleurs d’Alcovel (Algérienne des cotonnades et velours) d’Akbou sont, depuis hier, en grève pour revendiquer la revalorisation de leurs salaires et de meilleurs conditions de travail. «Le salaire moyen dans notre entreprise est de 15 800 DA.

C’est un salaire inférieur au Smig, qui est de 18 000 DA», s’indigne un représentant des travailleurs. Et d’ajouter : «Plusieurs réunions entre les représentants des travailleurs et la direction de l’entreprise ont eu lieu par le passé pour justement trouver un compromis entre les deux parties, néanmoins, aucune suite n’a été réservée aux doléances des travailleurs».

Ces employés se disent déterminés à continuer leur action jusqu’à satisfaction de leurs revendications. «Les plus anciens parmi nous perçoivent une rémunération de 22 000 DA», révèle un employé.

Il est à rappeler qu’en 2016, des centaines de milliards de dinars ont été injectés par l’État dans les caisses des entreprises publiques, dont Alcovel d’Akbou, pour les redynamiser et afin qu’elles puissent faire face à une rude épreuve imposée par des importateurs qui inondent le marché national par les marchandises provenant de la Chine et de la Turquie.

Il s’agit, essentiellement, du remboursement des dettes parafiscales (CNAS), le financement du fonds des dettes cumulées auprès des fournisseurs, le financement du programme de développement et modernisation des équipements ou encore la mise à niveau des installations existantes. Parmi les onze entreprises sauvées d’une faillite certaine dans la wilaya de Béjaïa, cinq activent dans le secteur du textile, à savoir Alcost, Alfaditex, Sentex de Kherrata, Alcovel et Icotal.

F. A. B.