Accueil A la une L’opération lancée à Béjaïa

COMMERCE Soldes d’hiver

L’opération lancée à Béjaïa

1203

Les soldes d’hiver débuteront, le 17 janvier, dans la wilaya de Tizi-Ouzou et prendront fin le 28 février. Pour la wilaya de Béjaïa, l’opération a déjà débuté avant-hier et s’achèvera le 12 février prochain.

Le ministère du Commerce a rendu publique les dates des opérations de soldes en magasin pour plusieurs wilayas du pays, où les dates ont été officiellement arrêtées par les walis. « Il est porté à la connaissance de l’ensemble des acteurs économiques, (commerçants et professionnels), et consommateurs que la période hivernale des ventes en soldes au titre de l’année 2019 démarrera prochainement à travers l’ensemble des wilayas et se déroulera durant la période comprise entre les mois de janvier, février et mars de l’année en cours », a indiqué le département de Saïd Djelab dans un communiqué. Ainsi, les échéances qui différencient entre une wilaya et une autre devront permettre aux Algériens de vivre trois mois de soldes, notamment pour ceux à la recherche d’opportunités d’achats aux rabais.

«L’organisation de ces ventes en soldes constitue une opportunité importante pour les commerçants afin de dynamiser et de promouvoir leurs activités et offrent aux consommateurs l’occasion de bénéficier d’un choix plus varié et à des prix promotionnels de divers biens et services», souligne le communiqué du ministère du Commerce. Néanmoins, les commerçants n’ont pas attendu l’ouverture officielle des ventes en soldes pour annoncer les ristournes sur les produits, notamment vestimentaires.

À Tizi-Ouzou, ce sera à partir du 17 janvier

Dans la ville de Tizi-Ouzou, l’opération de charme a débuté depuis mi-décembre dans plusieurs magasins de vêtements. Bien que l’affiche «Soldes» n’ait pas été accrochée sur les frontons des vitrines, mais les commerçants ne manquent pas d’ingéniosités pour capter les regards sur leurs opérations de réductions sur les prix. «Des remises alléchantes sur les produits indiqués en étiquettes», a, par exemple, affiché en grosses lettres une enseigne spécialisée dans les vêtements pour enfants. «Des remises de fin d’année», est l’annonce choisie par la quasi-totalité des magasins ayant lancé les opérations de déstockage. Ces derniers comptent bien prolonger ces «remises de fin d’année» jusqu’au lancement officiel des soldes d’hiver le 17 janvier prochain.

Si les commerçants trouvent leurs comptes dans ces opérations, bon nombre de consommateurs regrettent, néanmoins, que les soldes ne concernent généralement que quelques produits présélectionnés et qui ne profitent pas à tout le monde. Connaissant les marges assez exorbitantes pratiquées sur les effets vestimentaires, les consommateurs restent dubitatifs quand aux ristournes proposées par les commerçants durant la période sensée être favorable au porte-monnaie des consommateurs.

Les plus sceptiques évoquent l’ingéniosité des commerçants à plafonner les prix avant d’opérer les rabais en solde : «Je ne suis pas très convaincue par les taux de remise affichés sur les articles, car les commerçants s’affèrent avant de se lancer dans les soldes à gonfler le prix pour ne pas trop céder dans les marges, même s’ils annoncent des ristournes à 70%, voire à 80%», dira une dame fonctionnaire «habituée à faire la tournée des magasins tous les samedis, dans l’espoir de dénicher les bonnes affaires pour mes enfants». Elle se veut pour preuve, cette enseigne connue à Tizi-Ouzou, qui propose depuis la fin novembre des réductions atteignant les 80% sur certains vêtements, alors que le prix réel pratiqué ailleurs est quasiment le même avec cette ristourne.

Cette dame n’est pas la seule à nourrir le scepticisme et la prudence quand à la véracité des prix en solde. Mais d’autres consommatrices des effets vestimentaires, notamment pour enfants, y voient au contraire une bonne occasion pour habiller leurs progénitures : «Certes, il peut y avoir des arnaques dans les soldes, mais en étant habituée à faire des magasins histoire de rester informer sur l’évolution des modes et des prix, je ne risque pas d’être dupée, d’autant plus que mes magasins de prédilection sont déjà choisis», nous confiera une autre dame rencontrée dans un magasin de vêtements pour enfants. Les deux femmes nous informent que les de vraies soldes se pratiquent généralement sur les chaussures et les habits dépassés par les tendances du moment. Cela ne pourrait être faux, car la période des soldes permet surtout aux commerçants de renouveler leurs vitrines et laisser place aux nouveaux arrivages dits, mode et tendance.

M. A. T.