«On a signé une convention d’une année»

Partager

Houria Chaouchi, PDG de l’ERGR Djurdjura, filiale du groupe Génie Rural de Tizi Ouzou, regroupant notamment les wilayas de Tizi Ouzou, Béjaïa et Boumerdès, revient dans cet entretien sur la convention que son entreprise vient de signer avec la municipalité pour l’entretien des jardins publics de la ville de Tizi Ouzou.

La Dépêche de Kabylie : L’APC de Tizi Ouzou vient de délibérer pour confier l’entretien des jardins publics à votre entreprise, Où en est la procédure ?

Houria Chaouchi : En effet nous venons de conclure une convention d’une année avec l’APC de Tizi Ouzou pour assurer un entretien permanant des jardins publics de la commune. La délibération a eu lieu et dès que les procédures administratives seront achevées, nous procéderons à la prise en charge des jardins et des espaces verts de la ville de Tizi Ouzou. Je dois également rappeler que ces jardins ont été réalisés par notre entreprise en 2011. Mais hélas, après une année de travaux assurés par notre entreprise, les jardins ont très vite été délaissés et abandonnés. Notre travail n’est nullement à but lucratif et n’a aucune ambition de générer des bénéfices. Nous n’avons eu qu’un petit marché pour, d’une part, redorer le blason de ces jardins et offrir des espaces propres, fleuris, verdoyants et gais aux citoyens, et d’autre part pérenniser notre travail et préserver les salaires de nos employés. Nous aimerions néanmoins que cette procédure soit élargie aux autres communes pour pouvoir améliorer l’état des lieux de l’environnement à l’échelle de notre wilaya et sur l’ensemble du territoire national.

Y aura-t-il l’aménagement d’espaces commerciaux à l’intérieur de ces enceintes ?

Notre mission première est l’entretien des jardins et des espaces verts, pour le bien-être et la quiétude des citoyens. Nous n’allons donc pas réaliser ce genre d’espaces commerciaux. Nous avons une unité de vente de plantes, d’arbustes ornementaux et de fleurs pour justement aider à garder notre masse salariale. Nous avons aussi trois pépinières qui produisent suffisamment. Notre mission comme je vous l’ai déjà dit précédemment n’est pas lucrative mais juste pour contribuer à l’entretien, l’aménagement et le gardiennage, afin de mettre en valeur notre action et faire profiter les citoyens de notre savoir faire dans ce domaine.

Mais plus globalement, quelles sont les missions principales de votre entreprise, du reste peu connue du large public ?

Notre entreprise effectue des travaux d’intérêt général. Notre principale mission est le désenclavement par l’ouverture et l’aménagement de pistes. Nous intervenons aussi dans les domaines de talutage, de l’aménagement des sources, de confortement et de gabionnage, des travaux d’urgence en cas de catastrophes naturelles ou de feux de forêts. Nous intervenons aussi dans la réalisation des VRD et l’aménagement des espaces verts. Nous accomplissons aussi des travaux dans l’hydraulique, des travaux publics et de pépinières et nous intervenons également dans les travaux de forêts, d’ailleurs actuellement nous sommes sur la récolte du liège. Notre entreprise est classée en catégorie 8, donc notre champ d’action est assez large.

C’est votre conclusion ?

Oui, juste peut-être un dernier mot que je voudrais adresser aux citoyens en général. Nous les exhortons à faire preuve de plus de civisme et à accorder un intérêt particulier à la protection des forêts, des arbres, des espaces verts… Il faut préserver notre patrimoine floral et forestier. L’arbre est l’avenir de la ville, du village et de la vie tout court. L’arbre est un être vivant qui joue un grand rôle dans notre bien-être, il faut en planter au lieu de les détruire. Notre entreprise en plante suffisamment, mais parfois, les incivilités et les agissements inconscients ne nous aident pas. Nous devons tous préserver notre patrimoine forestier et nos espaces verts, l’environnement est l’affaire de tous. Le citoyen doit collaborer avec nous pour aller de l’avant et faire de notre pays un havre de paix et de verdure.

Propos recueillis par Hocine T.

Partager