Accueil Sport Semi Marathon international de Béjaïa Suite au non octroi d’une...

L’AMC Béjaïa saisit le Wali

Semi Marathon international de Béjaïa Suite au non octroi d’une subvention par la commission mixte APW-DJS

2221

Les organisateurs du semi-marathon international de Béjaïa se sentent lésés après les délibérations de la commission mixte (APW – DJS), suite auxquelles l’AMC Béjaïa, n’a rien reçu comme subvention pour la 7ème édition qui a eu lieu le 4 mai dernier.

Le vice-président de l’AMCB, Mohamed Laroug, n’a pas caché sa déception et son étonnement : « Au niveau de l’AMCB, on a été vraiment très surpris et étonné. Toutes les collectivités locales qui ont assisté à la 7eme édition ont félicité les organisateurs pour leur travail réussi, vu le nombre et la qualité des participants, dont le vainqueur de la 7eme édition a obtenu la 4ème meilleure performance mondiale au dernier semi-marathon de Lille ». Malgré la deuxième place qu’occupe l’AMCB sur les 220 clubs à l’échelle nationale, la commission mixte n’a octroyé au club que 50 millions pour le fonctionnement. Toutes les autorités locales ont été surprises d’apprendre qu’aucun centime n’est alloué pour le semi marathon. « Après les délibérations, nous avons discuté avec le P/APW et le DJS et tout le monde a été surpris. Ils nous ont promis d’intervenir auprès du wali pour régler ce problème. Un recours a été transmis à l’APW, au président de la commission sport, aux élus et au wali ainsi qu’au DJS ». Le semi-marathon de Béjaïa fait partie, depuis quelques années, du patrimoine sportif des Béjaouis et cette année, pas moins de 47 communes y ont pris part sans qu’il ne soit valorisé par l’APW. « Il est inadmissible que l’APC de Béjaïa et le fonds de wilaya nous aient aidés, et que l’APW ne nous donne rien. Nous souhaitons que cette erreur soit rectifiée par les responsables de la wilaya à leur tête monsieur le wali et monsieur le P/APW. Le président de la commission sport au niveau de l’APW, monsieur Meloui, avait même dit aux organisateurs du semi-marathon de Sétif qu’ils étaient loin de rivaliser avec nous. Et quand les subventions arrivent, il oublie tout. Ce n’est pas normal, surtout que le semi marathon de Béjaïa commence à prendre de l’ampleur à tous les niveaux, organisationnel et qualité de participants. L’élite mondiale qui a pris part à la 7eme édition est venue pour un dinar symbolique, grâce à des personnes qui veulent aider l’AMCB, alors qu’en face, certaines personnes à l’APW, heureusement qu’elles sont minoritaires, ne cherchent qu’à saboter », nous a affirmé le vice-président de l’AMCB. « L’association mondiale des courses sur routes a contacté le club à travers son président, qui a assisté aux marathons de Marrakech et celui de Libye, pour représenter l’Algérie parmi les 80 pays et les 230 associations. Un grand honneur et une aubaine pour l’Algérie qui va assister à des congrès et s’offrir des stands et des pages complètes dans différentes revues, sans oublier le soutien de la fédération algérienne d’athlétisme. Maintenant, il ne reste qu’à suivre les recommandations de la loi 12/06 », précise-t-il. « Nous espérons que monsieur le wali, qui nous a toujours aidés, fera un effort pour réparer cette omission et que les autorités aideront sérieusement le semi-marathon international de Béjaïa, car beaucoup de dépenses nous attendent avec l’intégration du dossard à puces et le mesureur », ajoute l’homme à tout faire de l’AMCB.

Z. H.