Accueil Sport La JSMB pense plutôt à l’Etoile du Sahel

Battue avant-hier, par l’ASO (0-2)

La JSMB pense plutôt à l’Etoile du Sahel

1555

Pour leur dernier match de la saison consacrant le baisser de rideau de l’exercice 2012/2013, les protégés du coach Gianni Solinas n’ont pu éviter la défaite à Chlef, en dépit de leur grande volonté de s’imposer sur le terrain du stade Boumezrag, face à un adversaire qui était résolument décidé à finir, lui aussi, la saison sur une bonne note et qui l’a emporté par deux buts à zéro (2-0), dans une rencontre terne et sans enjeu pour les deux teams. Ainsi, et comme il était déjà prévu par le staff technique des Vert et Rouge, qui voulait encore donner leur chance aux jeunes lors de ce match, les Béjaouis ont évolué avant-hier, face aux Chélifiens avec un onze remanié dans son ensemble, avec un amalgame anciens-jeunes espoirs, pour permettre aux joueurs cadres de l’équipe A de souffler un tant soit peu, vu le marathon auquel sont soumis les Béjaouis ces derniers temps, avec ce rythme effréné de matches de championnat et de coupes africaines. Dans cet ordre d’idées, on citera, notamment, le portier Samer, reconduit pour la seconde fois de suite dans les bois, Kraouche, Ziane, Debeka, Bensayeh et autres Dahmani, convoqués par le technicien Italien qui voulait ainsi les voir à l’œuvre encore une fois dans un match officiel. A ce propos, le driver Béjaoui déclara en substance à la fin de la partie : « Nous avons assisté à un match qui n’était pas du niveau souhaité par tous. N’empêche, nous sommes venus pour respecter l’éthique sportive et tenter de gagner ce dernier match de la saison. Hélas, et malgré les quelques occasions que nous nous sommes créées en seconde mi-temps, nous n’avons pu remettre les pendules à l’heure, ce qui a permis à notre adversaire d’ajouter un second but en toute fin de partie. Quoi qu’il en soit, cette ultime rencontre de championnat m’a permis, encore une fois, de voir de plus près les jeunes espoirs du club, qui n’ont d’ailleurs pas démérité malgré la défaite ». Notons à toutes fin utile, que les Vert et Rouge de Soummam, qui ont terminé le présent exercice à la peu enviable 11e place du classement, n’ont récolté que 14 points lors de la phase retour, contrairement à la première moitié du championnat où ils avaient fait mieux avec 24 unités à leur actif. Il faut avouer que le bilan des coéquipiers de Toufik Zerrara est loin d’être reluisant, quand on sait que ces derniers ont démarré la compétition en trombe, avec notamment trois succès de rang, dont deux en dehors de leurs bases, avant que la JSMB ne connaisse une zone de turbulences vers la fin de la phase aller. Ce qui aura ensuite comme conséquences, le départ du français Alain Michel, à l’issue de la mémorable défaite, à Bejaïa, face à l’USMBA (3-1), pour le compte de la 17e journée, et l’arrivée de l’actuel coach, l’Italien Gianni Solinas, appelé à la rescousse par les dirigeants du club, afin de mettre fin à la crise.

Trois jours de repos accordés aux joueurs

A l’issue de l’ultime rencontre de championnat disputée par les partenaires de Brahim Zafour, avant-hier à Chlef, ces derniers ont bénéficié de trois jours de relâche accordés par le staff technique, afin de leur permettre de se reposer un peu, vu la succession des matches auxquels ils sont astreints ces dernières semaines.  A cet effet, les Béjaouis ne reprendront le chemin du travail que dans l’après midi de samedi, au stade de l’UMA, afin d’entamer la préparation de la manche retour face à l’Etoile du Sahel, prévue le 2 juin prochain à Sousse et comptant pour les 8es de finale bis de la coupe de la CAF, alors que le match aller s’est soldé par un nul de deux buts (2-2).

B. Ouari