Accueil Sport Le RC Seddouk fin prêt

Le RC Seddouk fin prêt

1529

Le club sportif amateur, le Racing Club de Seddouk, évolue dans le championnat de la division honneur de la ligue de football de la wilaya de Béjaïa, où il a toujours joué les premiers rôles depuis la saison 2010/2011. Pour la nouvelle saison, les dirigeants, à leur tête le président Kebbi Mohand, ont décidé d’engager toutes les catégories (seniors, juniors, cadets et minimes). Selon le président du club, chaque catégorie est dotée d’un staff technique. Ce qui rend l’équipe fin prête pour débuter le championnat de la saison en cours dans de bonnes conditions. Ainsi, l’équipe seniors sera drivée par le duo Omar Hanouti et Hafid Boussaâd, celle des juniors est confiée à Fares Kheyar, celle des cadets est revenue au duo Kadi Mustapha et Ait Mesghat lyamine et celle des minimes sera pilotée par le duo Talaouanou Fares et Oucherla walid. Pour son président, le RCS est un grand club qui impose le respect. « Seddouk a une importante place dans le football. Ce fut déjà le cas au temps de la colonisation, période à laquelle le RCS avait été créé. Il fait partie des doyens des clubs de la vallée et a toujours activé en ne ratant aucune saison. C’est notre devoir aujourd’hui d’assurer la continuité en engageant toutes les catégories. D’ailleurs depuis la saison 2010/2011, chaque année, nous avons une catégorie qui termine championne. Cette année, nous miserons sur l’équipe senior pour un sacre. Nous entamons la préparation dans de bonnes conditions. L’équipe séniors a repris les entraînements le 16 aout dernier, avec des séances de préparations physiques et techniques intensives. La semaine prochaine elle entamera la série de rencontres amicales que nous avons programmée en prévision de la nouvelle saison. Les petites catégories ont, elles, repris du service le mardi 03 septembre, en entamant les entrainements à leur tour. En ce qui nous concerne, nous essayons d’accomplir au mieux notre devoir. La volonté ne nous manque pas. Mais en ce qui concerne les finances, nous sommes tributaires des organismes étatiques qui tardent à nous verser les subventions. Le RCS n’a pas de sponsors alors que notre commune ne manque pas petites, moyennes et prestigieuses entreprises. Le RCS a besoin de tous les Seddoukois pour exister et aller de l’avant », a souligné notre interlocuteur.

L. B.