Accueil Sport Cap sur la JSMS

MO Béjaïa - La reprise a eu lieu hier

Cap sur la JSMS

151

Le coach du MOB, Abdelkrim Latrèche, a discuté longuement avec les joueurs pour les féliciter des efforts fournis à Saïda. Les Vert et Noir du MO Béjaia ont repris les entraînements, hier soir, au stade de l’Unité maghrébine, après le nul décroché haut la main à Saïda devant le MCS (0/0) pour le compte de la 11e journée du Championnat de la Ligue 2. Le moral du groupe est au beau fixe, après avoir mis fin au syndrome des défaites en déplacement, en récoltant le premier point de la saison.

En effet, les coéquipiers de Mehdi Kadri ont réalisé une belle seconde période, malgré le fait d’avoir raté deux buts par l’intermédiaire de Rabti et Kadri, qui étaient seuls face au gardien adverse. En tout cas, le coach du MOB Abdelkrim Latrèche, bien que content du point récolté, a avoué qu’il y avait de la place pour un meilleur résultat et que les Crabes pouvaient revenir à Béjaïa avec les trois points sans que personne ne crie au scandale. On a appris également que Latrèche a discuté longuement avec les joueurs pour les féliciter des efforts fournis à Saïda, tout en leur demandant d’oublier rapidement ce match et se concentrer sur celui de samedi prochain contre la JSMS, qui s’annonce d’ores et déjà décisif.

A cette occasion, il pourra compter sur le retour de Benabdi (suspendu) et probablement Gherbi et Boukbouka qui poursuivent leur rééducation, tout en restant à la disposition du staff technique. Le retour des blessés soulagera sûrement l’entraîneur, qui aura plus de choix pour former le onze qui va affronter les Skikdis. Côté supporters, ce point récolté les a soulagés et leur a permis de reprendre espoir pour jouer l’accession, sachant que malgré un léger retard par rapport au peloton de tête, les Vert et Noir peuvent revenir à tout moment.

En tout cas, ils étaient unanimes à dire que le MOB renferme un groupe équilibré qui peut tenir tête à n’importe quelle formation surtout que le niveau du Championnat est moyen. Il suffit que la direction mette les moyens nécessaires pour atteindre les objectifs tracés. A noter que cette dernière, malgré la crise financière qui secoue le club, fait de son mieux pour répondre aux besoins des joueurs et les mettre dans les meilleures conditions. Pour sa part, après avoir versé une mensualité et la prime de l’ASMO à ses poulains, Akli Adrar ne lésine pas sur les efforts afin de réunir la somme nécessaire pour verser aux joueurs une autre mensualité. Une manière de les remercier pour le parcours accompli jusqu’à maintenant et les booster pour décrocher d’autres bons résultats, afin de se rapprocher rapidement du haut du tableau.

Z. H.